Sélectionner une page

PAROISSE NDONA MARIE DE MFILOU : Les abbés Raymond Nzonzi et Rodrigue Allembé ont célébré leur messe d’au revoir

PAROISSE NDONA MARIE DE MFILOU : Les abbés Raymond Nzonzi et Rodrigue Allembé ont célébré leur messe d’au revoir

C’était en présence de nombreux fidèles chrétiens et au rythme du tam-tam de la Schola populaire paroissiale, exprimant la joie d’accueillir les abbés Raymond Nzonzi, curé sortant, actuel curé de la paroisse Saint Paul de Madibou, Rodrigue Allembé, premier vicaire sortant appelé à d’autres fonctions, pour une messe d’au revoir. C’était dimanche 15 novembre 2020, 33ème dimanche du temps ordinaire de l’année liturgie A.

Au cours d’une célébration à l’honneur pour marquer les neuf ans passés avec l’abbé Raymond Nzonzi et une année avec l’abbé Rodrique Nzonzi et une année avec l’abbé Rodrique Allembé dans cette communauté d’accueil comme prêtre, serviteur du Seigneur. Cette célébration eucharistique a été présidée par l’abbé Raymond Nzonzi. Plusieurs prêtres étaient autour de lui, parmi lesquels les abbés Vincent de Paul Malonga, curé entrant à Ndona Marie, Jean Bernadin Ndoulou, vicaire paroissial entrant, Cladin Matongo, prêtre étudiant résident à Ndona Marie, le père Arnaud Nganga, vicaire de la paroisse Les Saints Martyrs de l’Ouganda de Kingouari. Cette messe d’au revoir a été animée par la Schola populaire paroissiale à 6h 30 et de 10h 30 par la chorale Les Messagers du Seigneur, à la chapelle Saint Théophile de Ngamounkassa par la chorale Père Durand et la participation de plusieurs mouvements d’apostolat jeunes et adultes, les religieuses de la congrégation Sainte Marie Madeleine Postel les présidents des différents quartiers de Mfilou Ngamaba de la première circonscription électorale n°1, les amis et connaissances venus prier réaffirmer leur attachement spirituiel à ces derniers.
Dans son homélie tirée des textes liturgiques du jour selon saint Matthieu 25, 14-30, l’abbé Rodrigue Allembé a exhorté le peuple de Dieu en s’inspirant de la première lecture et en se posant une question: la femme vaillante qui donc peut la trouver? Je déplore le comportement de la femme actuelle, le comportement a changé, une femme vertueuse, c’est une femme qui a du talent, la femme donne la joie dans le foyer. Sachons utiliser nos qualités que Dieu nous donne gratuitement. Dieu t’a donné les enfants, prends-soin d’eux. La deuxième lecture de saint Paul apôtre nous parle de la venue du Seigneur. Il n’est pas nécessaire qu’on vous parle des délais ou des dates. Vous saviez bien que le Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Les textes liturgiques de ce jour nous demande d’être vigilants. Il donna cinq talents, à l’un des deux à l’autre et un au troisième à chacun selon sa capacité. Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre et caché l’argent de son maître. Pour conclure, donner des fruits et en présenter au maître lorsqu’il viendra. Il nous faut combattre la paresse spirituelle.
Pendant l’action de grâces, une quête spéciale a été organisée pour la circonstance pour dire au revoir et témoigner la reconnaissance de la communauté paroissiale aux bien-aimés pasteurs.
Prenant la parole, Jean Claude Mifoundou, vice-président du Conseil pastoral paroissial, a remercié les abbés Raymond Nzonzi pour les neuf ans passés, Rodrigue Allembé, pour l’année, sans oublier l’abbé Grâce Jasnel Manima, en mission pastorale d’études à Dakar (Sénégal) empêché. Pour terminer, nous conseil et les mouvements d’apostolat, nos chers abbés nous vous demandons pardon si nous vous avions offensés.
Les chrétiens de Ndona Marie souhaitent bon vent aux pasteurs sortants dans leurs ministères respectifs. Qu’ils aillent proclamer et prêcher la parole de Dieu en toute honnêteté. C’est là votre fonction et votre mission. S’exprimant à son tour, l’abbé Raymond Nzonzi, dit merci à l’équipe pastorale. Ce que je vous demande, c’est de prier sans cesse pour nous, prêtres. Je présente mes excuses aux personnes que j’ai offensées durant mes neuf ans à la paroisse Ndona Marie.
Une collation a été offerte après la messe de 10 h, sous une pluie battante.

Juvet Pierre NGOUONO
Secrétaire général du Conseil pastoral paroissial de Ndona Marie de Mfilou

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 21 h 16 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 931)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 981)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 028)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 4 319
  • 2 853
  • 80 489
  • 16 janvier 2021
velit, Aliquam neque. dapibus elit. pulvinar risus. mi, eget ipsum