Sélectionner une page

OUGANDA : Nouveau mandat contesté pour Yoweri Museveni

OUGANDA : Nouveau mandat contesté pour Yoweri Museveni

Le Président Yoweri Kaguta Museveni âgé de 76 ans a remporté samedi 16 janvier 2021, un sixième mandat à la tête de l’Ouganda. Au pouvoir depuis 1986, il a été réélu avec 58,64%, à l’issue d’un scrutin vivement contesté par son rival Bobi Wine (à l’Etat-civil Robert Kyagulanyi) qui a obtenu 34,83% des voix et dénoncé de multiples fraudes. La participation à ce scrutin a été de 57,22%. Environ 10,3 millions d’Ougandais se sont rendus aux urnes pour cette échéance qui a été placée sous haute surveillance, et durant laquelle les autorités ont suspendu l’accès à internet et aux réseaux sociaux, après une campagne particulièrement violente. Agé de 38 ans, député et principal rival de Yoweri Museveni parmi les dix candidats d’opposition, l’ancien chanteur de Raggae Bobi Wine a contesté par avance les résultats du scrutin en dénonçant «une mascarade complète» et estimant avoir «largement remporté» l’élection. Lui qui a galvanisé une partie de la jeunesse ougandaise a dénoncé des fraudes massives.
Le Président de la Commission électorale, Simon Mugenyi Byabakama, a appelé la population à «rester calme et à accepter le résultat de ces élections». Museveni a remercié ses partisans et déclaré que désormais «la seule chose à éviter est la violence». Le parti de Wine, la Plateforme de l’unité nationale (NUP), n’a pas exclu la possibilité de manifestations, comme lors de la campagne.
Avant la publication des résultats, Museveni a averti la population que contester violemment l’élection serait considéré comme une «trahison». La police a conseillé aux Ougandais de ne pas sortir pour célébrer ou contester les résultats, invoquant les mesures de lutte contre le COVID-19, les mêmes utilisées durant la campagne pour empêcher les rassemblements de l’opposition. Des craintes sur l’équité du scrutin avaient émergé depuis des semaines. Depuis son accession au pouvoir, Museveni a toujours été réélu au premier tour, souvent avec des soupçons de fraude.
Washington s’est dit «profondément troublé» par «les nombreuses informations crédibles faisant état de violence des forces de l’ordre pendant la période pré-électorale et d’irrégularités pendant le scrutin», dans un communiqué du département d’Etat américain publié dans la nuit de samedi à dimanche. Yoweri Museveni avait publiquement assumé la censure des réseaux sociaux comme une mesure de rétorsion à la suspension par Facebook de plusieurs comptes liés au gouvernement, accusés de se coordonner pour influer artificiellement sur le débat public.
Applaudi à ses débuts comme un dirigeant moderne après les horreurs des régimes d’Idi Amin Dada et de Milton Obote, Yoweri Museveni, ancien guérillero s’est installé au pouvoir depuis 1986. Son parti hégémonique, le Mouvement de résistance nationale, a modifié deux fois la Constitution pour lui permettre de rester au pouvoir. Trois quarts des 44 millions d’Ougandais ont moins de 30 ans et n’ont pas connu d’alternance.

Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 février 2021 19 h 40 min

Editorial

Ils seront 7 !

Ainsi donc, comme les mousquetaires d’Alexandre Dumas, ils seront sept ! Ils seront sept candidats pour la présidentielle du 21 mars prochain. Le Conseil constitutionnel n’a écarté qu’un candidat sur les 8 qui avaient manifesté leur désir à prendre part à la course.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (123 789)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (55 589)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (33 083)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 5
  • 1 871
  • 3 477
  • 76 479
  • 27 février 2021
dapibus felis Sed ut accumsan luctus venenatis sed dictum tempus