Sélectionner une page

Numérique : Accélérer le développement socioéconomique

Numérique : Accélérer le développement socioéconomique

L’association Pratic et l’Africa Fintech forum ont tenu du 1er au 2 octobre 2020 à Brazzaville, sous les auspices de Luc Missidimbazi, président de Pratic, une conférence autour de l’impact des technologies numériques de la finance dans l’accélération du développement socioéconomique. «L’essor de la fintech et les nouveaux défis socioéconomiques du Congo» était le thème de 2e édition de la finance technologique (Fintech). La rencontre a bénéficié de l’appui multiforme de plusieurs organisations et institutions parmi lesquelles: l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE), etc.
Cette rencontre a réuni des experts congolais et africains du secteur numérique, des banques, de la finance et des startups impliqués dans la fintech. Cette dernière vient de deux mots: «fin» qui renvoie à la finance et «tech» qui implique la technologie. Autrement dit, une nouvelle industrie qui déploie la technologie pour améliorer les activités financières.
Pour Luc Missidimbazi, le développement vertigineux des technologies de l’information et de la communication doit être intimement lié aux nouvelles pratiques de la gestion financière, faute de quoi, les entreprises financières qui n’en peuvent pas s’adapter, risquent de sombrer et de disparaître de l’échiquier économique national. Et s’adapter à la nouvelle donne technologique est la voie de la création des richesses. C’est ainsi qu’il a indiqué: «l’innovation digitale constitue aujourd’hui un véritable instrument en matière de création de richesses sur l’ensemble des domaines économiques et l’impact crucial du numérique est facteur d’émergence».
L’initiative de cette deuxième édition Brazza fintech s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’association Pratic de promouvoir et de sensibiliser les communautés avec Africa fintech forum, dans le but de rassembler les professionnels de la finance et de la technologie, pour un partage d’expériences.
Pour édifier les différents acteurs du monde de la finance et de l’entrepreneuriat, plusieurs thèmes en lien avec la fintech ont été développés par des experts en la matière. Ceci après la présentation, par les organisateurs Luc Missidimbazi de Pratic et Alex Sea président d’Africa fintech forum, des objectifs de la rencontre. Entre autres thèmes: «donner un panorama global des évolutions des technologies et présenter l’apport des technologies au domaine financier, par Marc Sakala, directeur général de l’ARPCE», «mettre en lumière l’intérêt de cette transformation au niveau des systèmes financiers et donner la vision globale du secteur bancaire», développé Marcel Ondélé, vice-président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), etc.
Il faut souligner que l’édition 2020 s’est tenue dans un contexte caractérisé par l’interrelation dynamique entre le développement des technologies financières facteur de croissance et l’établissement de stratégie de relance économique imposée par la crise financière.
A noter que le développement de l’écosystème des technologies financières connaît une croissance significative, malgré la faible perfectibilité de l’inclusion financière en zone CEMAC, marqué par l’émergence des entreprises regorgeant d’énormes potentialités dans les services de paiement électronique et de transfert de fonds.

Marcellin MOUZITA M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 20 h 01 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 250)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 201)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 780)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 2
    • 953
    • 45 190
    • 5 535
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    Lorem Aenean libero Praesent porta. sed venenatis, Praesent ut ut ipsum