Sélectionner une page

Nigéria : L’Église et le gouvernement unis contre la traite humaine

Nigéria : L’Église et le gouvernement unis contre la traite humaine

L’Eglise catholique et le gouvernement du Nigeria travaillent ensemble pour lutter contre des crimes tels que le viol et la traite des êtres humains. C’est ce qu’a affirmé la Conférence épiscopale régionale d’Afrique de l’Ouest (CERAO) après la visite le 13 juillet de la directrice générale de l’Agence nationale pour l’interdiction de la traite des personnes à Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d’Abuja

L’Eglise et le gouvernement unis dans un même combat. Julie Okah-Donli, directrice générale de l’Agence nationale pour l’interdiction de la traite des personnes (Naptip), s’est rendu à Abuja, le 13 juillet dernier. «Le but de la visite, informe le site de la CERAO, était d’entamer une éventuelle collaboration entre l’État et l’Église pour travailler ensemble à la lutte contre le trafic et le viol».
Au Nigeria, en effet, les cas de violence sexuelle ont considérablement augmenté ces derniers mois, à tel point qu’entre janvier et mai, pas moins de 717 cas ont été enregistrés, dont certains ont entraîné la mort des victimes. La population est descendue dans la rue en signe de protestation, sous le hashtag We AreTired, «Nous sommes fatigués» pour demander justice et une action urgente contre ces crimes. Lors de la rencontre avec Julie Okah-Donli, l’archevêque a réitéré la volonté de l’Église de coopérer avec le gouvernement, en soulignant que «le viol n’est pas seulement un péché, mais un crime. L’Église catholique est prête à collaborer avec le Naptip pour éliminer cette menace».
Mgr Adewale Martins, archevêque de Lagos, condamne la culture du viol
C’est un combat mené par l’Eglise universelle. L’archevêque de Lagos a également rappelé que «dans la sphère internationale, l’Église catholique est déjà engagée dans la lutte contre ces crimes» et que, selon les directives du Pape François illustrées dans le Motu proprio Vos estis lux mundi, l’archidiocèse d’Abuja a lancé un programme de protection des mineurs et des personnes vulnérables. «Nous avons mis en place un comité spécial composé de prêtres, de personnel médical et juridique, et d’experts dans divers domaines, tous prêts à collaborer avec le Naptip pour combattre toute violation des droits de l’Homme», explique l’Eglise d’Abuja.
D’autre part, dès le mois de juin, Mgr Ignatius Kaigama avait condamné ces crimes, les qualifiant d’«atroces» et espérant des poursuites judiciaires contre les coupables. Le prélat avait notamment invité la population, en particulier les chrétiens, à «contribuer à la reconstruction d’un monde malade qui a perdu le sens du péché» et à «dénoncer tout comportement criminel». Il a été repris ces derniers jours par l’archevêque de Lagos, Mgr Adewale Martins, qui a décrit le viol comme «un mal intrinsèque qui porte atteinte à la dignité des victimes».
Fondée par le gouvernement fédéral du Nigeria en 2003, Naptip est une agence spécialisée dans la sécurité anti-traite, chargée de coordonner toutes les réglementations relatives à la traite des êtres humains. L’agence coopère avec d’autres services répressifs et avec les organisations et institutions concernées sur le terrain, en s’efforçant également de sensibiliser le public à ce sujet.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 260 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 260 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 janvier 2021 12 h 53 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (99 966)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (41 441)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (28 571)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 025
  • 4 815
  • 80 883
  • 22 janvier 2021
amet, Aenean tristique massa efficitur. quis mi, vulputate,