Sélectionner une page

NIGER : Le second tour de la présidentielle opposera Mohamed Bazoum à Mahamane Ousmane

NIGER : Le second tour de la présidentielle opposera Mohamed Bazoum à Mahamane Ousmane

Une première dans ce pays ouest-africain depuis son accession à la souveraineté nationale! Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir et dauphin du Président sortant Mahamadou Issoufou, et Mahamane Ousmane se sont démarqués des autres candidats au premier tour de l’élection présidentielle du dimanche 27 décembre 2020. La Commission électorale a annoncé samedi 2 janvier 2021 qu’ils ont respectivement remporté 39% et 16% de voix.

La bonne marche de la démocratie nigérienne est souvent brouillée par la barbarie djihadiste. Deux attaques ont été menées dans deux villages du département de Ouallam dans l’Ouest du pays, dans la zone des «trois frontières», proche du Mali et du Burkina Faso. Ces récentes attaques ont fait au moins 100 victimes. Selon le maire de la commune de Tondikiwindi, qui administre les villages les ayant subies, il y aurait pour l’instant 70 morts à Tchombangou et 30 à Zaroumdareye, des chiffres également reconnus par le Gouverneur de la région. Trois jours de deuil national ont été décrétés.
Si Mahamane Ousmane, économiste, est ancien Président élu démocratiquement en 1993 et âgé de 70 ans, Mohamed Bazoum lui, est philosophe et âgé de 60 ans. Il bénéficiait de l’aura du Président sortant Mahamadou Issoufou, qui n’a pas voulu briguer le troisième mandat comme que lui interdisait la Constitution c’était le cas chez ses pairs Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire et Alpha Condé de Guinée Conakry. Tous deux sont natifs de Zinder à l’Est du pays. Pour la première fois dans l’histoire du pays, deux fils du même terroir se disputent le fauteuil présidentiel.
Mahamane Ousmane est une vieille figure de la politique nigérienne. Il garde une assise électorale importante dans sa ville natale de Zinder. Fragilisé politiquement par une cohabitation, il est destitué du pouvoir en 1999 par le colonel Ibrahim Baré Maïnassara, qui sera, lui, assassiné par son garde du corps, le commandant Daouda Wanké. Faiseur des rois, son soutien politique a permis à Mamadou Tandja de remporter la présidentielle de 1999. C’est la sixième fois que Mahamane Ousmane brigue la présidentielle.
Mohamed Bazoum, pour sa part, est le plus proche collaborateur du Président Mahamadou Issoufou depuis plus de 30 ans. Il est de toutes les décisions du parti (PNDS) au pouvoir qu’ils ont créé en 1991. A son actif, une vingtaine d’années de vie d’opposant, cinq fois député et plusieurs fois ministre. Il a construit sa carrière politique avec méthode. Les différents postes occupés dans le Gouvernement lui ont donné d’avoir la haute main sur l’administration publique et de se construire un solide réseau à l’extérieur. Il est aujourd’hui une figure incontournable de la décennie Issoufou, son mentor.
Le deuxième tour de la présidentielle interviendra le 21 février prochain, pour départager les deux candidats.

G.D’A. et APM.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

22 janvier 2021 13 h 17 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (95 114)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 597)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 850)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 043
  • 1 690
  • 75 564
  • 22 janvier 2021
ut ut ultricies Donec vel, mattis