Sélectionner une page

MUTUELLES CONGOLAISES D’EPARGNE ET DE CREDIT (MUCODEC) : L’agence de Moungali fait peau neuve

MUTUELLES CONGOLAISES D’EPARGNE ET DE CREDIT (MUCODEC) : L’agence de Moungali fait peau neuve

Dans le cadre de la rénovation des anciennes agences du réseau MUCODEC (Mutuelles Congolaises d’Epargne et du Crédit) pour les arrimer aux nouveaux standards de cette institution, l’agence MUCODEC de Moungali (dans le 4e arrondissement de Brazzaville) s’est offert une cure de jouvence. Après deux ans de travaux de réhabilitation, les sociétaires peuvent désormais y faire leurs opérations. Ses portes ont été rouvertes officiellement par le Directeur Général de cette entreprise, Dieudonné Ndinga Moukala. C’était le 21 octobre dernier, en présence des collaborateurs et de quelques sociétaires.

La caisse MUCODEC Moungali, inaugurée en 2007, fait partie de la première phase de construction, dans le cadre de la rénovation du réseau MUCODEC. Chemin faisant, nous avons constaté qu’il y avait beaucoup de manquements. Donc, il a fallu intégrer beaucoup plus de technicités, de modernité, mais aussi d’ergonomie. Et, il était de bon aloi de revoir ces caisses pour qu’elles répondent au standard des caisses type MUCODEC», a expliqué le responsable de cette structure financière, lors de sa visite.

Dieudonné Ndinga Moukala au premier plan (à g.), pendant la visite de la structure rénovée.

Au nombre des innovations, on note, entre autres, la construction d’une salle de conférence, d’une salle des archives, l’agrandissement du hall de réception. Des guichets ont connu une augmentation et un distributeur automatique est placé à l’extérieur de l’agence, comme dans d’autres agences, pour permettre aux sociétaires de réaliser des opérations à n’importe quel moment. Un sociétaire, Stève Demelo, a apprécié la qualité de l’ouvrage. Pour lui, la rénovation est une bonne chose, mais ce qu’il recherche, c’est la qualité des prestations. «C’est une joie de voir notre agence être renouvelée. Je pense que les MUCODEC pourront satisfaire les attentes des sociétaires. Nous attendons quelque chose de meilleur pour que nous leur fassions encore confiance», a-t-il confié. La prochaine caisse à rénover, c’est celle du Plateau des 15 ans toujours à Moungali et l’agence de Nkayi (Bouenza).
Dieudonné Ndinga Moukala a rappelé qu’en 36 ans d’existence, les MUCODEC comptent, à ce jour, 364.000 membres sociétaires; 163 milliards de dépôt, 85 milliards d’encours de crédit. Il a, par ailleurs, présenté la situation de son groupe, en ces termes: «Au 30 septembre 2020, nous avons déjà dépassé les prévisions en termes de production de crédits de 50 milliards prévus, alors qu’on est en crise économique et crise COVID-19. Ces chiffres peuvent vous indiquer la situation des MUCODEC, bien sûr, avec un portefeuille à risque de 11% et un taux de recouvrement de 89%. C’est vrai, il y a une crise économique et une crise COVID-19. D’ailleurs, en 2020, nous avons réajusté nos budgets deux fois pour tenir compte de ces crises, mais les perspectives sont bonnes. Il faut juste savoir transformer des situations difficiles en opportunités.»
Le Directeur Général des MUCODEC s’est dit confiant que les chiffres seront au rendez-vous. «Les frais généraux sont stabilisés et avec l’évolution du total de bilan de près de 8%, nous pensons clôturer l‘année avec de bonnes perspectives», s’est-il réjoui.
A signaler que les agents des MUCODEC bénéficient de 15 mois de salaires sur 12. Les travailleurs n’ont pas d’arriérés de salaires, a précisé Dieudonné Ndinga Moukala, comme pour répondre à la presse sur la question de l’agitation menée par certains employés il y a quelques mois. «Aux MUCODEC, malgré les crises, nous avons augmenté la masse salariale de près de 20%. Nous sommes à 6 milliards 100 millions de masse salariale pour 422 agents. C’est vrai qu’il y a eu des revendications, des grèves, je vous laisse analyser la situation d’une entreprise qui ne baisse pas les avantages de ces salariés…», a-t-il dit.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 novembre 2020 3 h 46 min

Editorial

Protestants en marche

Au bout d’un synode, une assemblée plénière des dirigeants et de ce que l’on qualifiera de forces vives, l’Eglise évangélique du Congo, EEC, a fini par refaire son unité. Pendant quatre jours, à la paroisse de Makélékélé Matour de Brazzaville, nos sœurs et frères protestants ont lavé leur linge sale en famille, passé en revue les écueils à une annonce fluide de la Parole du Salut, tracé les lignes d’un futur rempli de moins de scories.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (47 198)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (21 048)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (17 626)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 199
  • 2 262
  • 53 216
  • 18 novembre 2020
efficitur. quis risus consectetur Nullam elit. risus. ut Donec porta.