Sélectionner une page

MUSIQUE : Merlin Bakalé intègre le cercle des artistes chrétiens

MUSIQUE : Merlin Bakalé intègre le cercle des artistes chrétiens

Parmi les artistes congolais officiant dans la musique chrétienne, il faut désormais compter Merlin Bakalé. Il vient d’ouvrir son compteur discographique, en commettant un maxi-single de quatre titres, intitulé: «Au crépuscule». Le néo-artiste chrétien l’a présenté, officiellement, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée le samedi 22 août dernier, à Brazzaville.
Une production signée du tout nouveau label Maison de la Bénédiction (MB), le bébé discographique de Merlin Bakalé comprend quatre titres: ‘’Au crépuscule’’, ‘’Quel est le nom’’, ‘’Bibundéli ya Tata’’, et ‘’Je te louerai’’. Des chansons chantées en français et en lingala, une langue pratiquée notamment sur les deux rives du fleuve Congo.
«On ne peut transmettre que ce qu’on a vécu. J’ai intitulé ce maxi-single ainsi, c’est parce je viens de sortir d’un crépuscule. Le Saint-Esprit m’a inspiré et m’a conduit dans cette direction, pour donner, enseigner aux autres, ceux qui sont déjà passés, ceux qui sont au crépuscule actuellement et ceux qui le seront dans le futur, pour qu’ils aient les armes pour pouvoir affronter ce moment-là», a expliqué l’artiste. Et d’ajouter: «Au crépuscule, c’est un temps qui se situe entre deux. Quand nous lisons la Bible, nous voyons que Dieu a créé le jour et la nuit. Mais, entre le jour et la nuit, il y a le crépuscule. Dans la vie de tout un chacun, nous avons des moments qu’on appelle des moments de haut et des moments de bas. Les bas, ce sont les crépuscules, où il ne fait ni jour, ni nuit. Mais, dans ces moments-là, il faudra espérer en Dieu, faire confiance en Dieu, parce que c’est Lui qui est capable de nous tenir la main et de nous traverser ces moments-là…»
Le coup d’essai de Merlin Bakalé est disponible sur les plateformes de téléchargement numériques depuis le 10 juillet dernier. Il existe en CD audio, vendu à 3000 F.CFA, et en DVD contenant deux clips, qui coûte le même montant. «Pour le moment, par rapport à la stratégie managériale, nous n’avons mis sur le marché que deux clips, les deux autres restants le seront prochainement», a expliqué Merlin Bakalé.

V. C.Y.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 septembre 2020, 04: 14

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 038)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 829)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 914)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 36
  • 22 094
  • 1 795
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
venenatis consequat. eget Sed eleifend ante.