Sélectionner une page

MUSIQUE : Jeannot Bombengaa célébré ses 86 ans en compagnie des Bantous de la capitale

MUSIQUE : Jeannot Bombengaa célébré ses 86 ans en compagnie des Bantous de la capitale

Doyen de la musique congolaise moderne, Jeannot Bombenga Wewando a commémoré avec éclat ses 86 ans d’âge le 25 août 2020 au dancing-club Maïsha Life, dans la commune de Lingwala à Kinshasa. Sur initiative de l’Association sans but lucratif Artistes en danger, avec le partenariat de Maïsha Life. Cet événement marque également l’adieu de l’artiste-musicien à la scène après plus de 65 ans de carrière musicale. Un concert a été organisé, il a regroupé les deux plus vieux orchestres de Kinshasa et de Brazzaville à savoir, les orchestres Vox Africa crée en 1962 et Bantous de la capitale en 1959.
Pour communier avec les mélomanes de Kinshasa, une forte délégation de plus d’une vingtaine de personnes, composée de l’Union des musiciens congolais (UMC) conduite par Mme Marie Coco Demba, des musiciens de Bantous de la capitale, et d’une équipe de reportage de la Télévision congolaise a traversé le Pool Malebo, pendant cette période de fermeture des frontières relative à la crise sanitaire dû au coronavirus, grâce au soutien du député Léon Alfred Opimbat, et de l’ambassadeur de la RD Congo à Brazzaville Christophe Muzungu qui ont mis à leur disposition une embarcation pour la traversée. Cette délégation a été reçue au Beach Ngobila par Verckys Kiamwangana Matéta, président de l’Union des musiciens du Congo (UMUCO) accompagné des membres du comité d’organisation.
La soirée a commencé par un premier tour de chant de l’orchestre Vox Africa avec des chansons comme ‘’Eulodie’’, ‘’Marie ya Meya Meya’’, ‘’MJ’’, ‘’Nzambe e Mungu’’, ‘’Africa mokili mobimba’’ et ‘’Julie ya ba Julie’’, une chanson dédiée à sa fille Julie, présente à la manifestation, et qui a fait l’honneur d’accompagner l’orchestre au chant.
Puis le tour est revenu aux Bantous de la capitale de monter sur scène. L’orchestre soixante aire a électrisé la salle avec une série de chansons, notamment ‘’Ebale Ya Congo’’ de Grand Kalle, ‘’Pont sur le Congo’’ de Franklin Boukaka pour sceller les liens d’amitié entre les deux pays, ainsi que ‘’Comité Bantous’’. Le doyen Jeannot Bombenga, a, pour remercier l’assistance, interprété ‘’Mado’’ et ‘’Léa’’, accompagné au saxo par l’intrépide Verckys Kiamwangana, sans oublier la nouvelle chanson dédiée au ‘’général Moigny’’
Une série de mots de circonstance a été prononcée par le ministre de la culture de la RD Congo, le président de l’UMUCO, le manager de Maïsha Life, Blaise Bula, délégué du Comité d’organisation ainsi que par le jubilaire. Pour couronner le tout, un gâteau en forme de 86 a été offert à l’assistance par Maïsha Life et les invités ont défilé à tour de rôle pour offrir des présents en numéraire et en nature à Jeannot Bombenga. Pendant la deuxième partie du tour de chant, les Bantous de la capitale ont mis l’assistance en ébullition en proposant ‘’Aimée wa bolingo’’ du défunt Edo Ganga, chantée avec Jeannot Bombenga, ‘’Isabella’’, ‘’Osala nga nini’’, et le clou était ‘’El salsero de Brazzaville’’. Avant que la ‘’Cléopâtre’’ Mbilia Bel et le Grand père Benz Bozi Boziana n’interprètent chacun une chanson en l’honneur du vieux Jeannot Bombenga Wewando.
L’événement riche en sons et en lumières a été à la hauteur du jubilaire qui mérite des honneurs suite à sa longévité et au nombre et à la qualité des œuvres qu’il lègue à la postérité. La présence de l’orchestre Bantous de la capitale a été une valeur ajoutée à la cérémonie confirmant les propos contenus dans les chansons de Franklin Boukaka et de Grand Kallé. Cette cérémonie a été rehaussée de la présence du ministre de la Culture de la RD Congo, du directeur général du CICIBA, Manda Tchebwa, et de beaucoup d’autres personnalités.
Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 9 h 57 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 895)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 156)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 678)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 25
  • 4 016
  • 13 289
  • 424 717
  • 16 mai 2021