Sélectionner une page

MODE : Ariane Neslie Babindamana, une passionnée ponténégrine de perles 

MODE : Ariane Neslie Babindamana, une passionnée ponténégrine de perles 

Née à Pointe-Noire, capitale économique du Congo-Brazzaville, Ariane Neslie Babindamana, aussi appelée «Mama Africa», est une jeune styliste, modéliste et entrepreneure. Elle conçoit et fabrique de ses mains d’or – qu’elle-même appelle affectueusement mains bénies –, des articles de mode de différents types. Ses outils? Un fil en nylon et des perles tantôt multicolores, tantôt monocolores. Nous sommes partis à sa rencontre, et elle a répondu d’une manière enthousiaste à toutes nos questions.

*Succinctement, dites-nous en quoi consiste votre activité?
**Mon activité consiste à fabriquer plusieurs sortes d’articles à base de perles. Vous savez, en voyant des perles dans un sachet, on se questionne sur ce qu’on peut faire avec. D’aucuns diront que nous ne pouvons faire que des colliers ou des bracelets. Mais moi, je vous dis qu’avec des perles, nous pouvons absolument tout faire. Parce que les perles, il y en a de multiples formes.

*Pouvez-vous nous dire ce que, vous, vous faites avec des perles?
**Avec les perles, je fabrique des porte-clés, des boîtes de rangements, des sacs à mains, etc. J’habille également des objets préfabriqués comme les sandales et autres.

*Où trouvez-vous la matière première?
**Pour l’heure, je trouve la matière première au Ghana.

*D’où vous est venue cette passion pour les perles?
**Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours été fascinée par la créativité. Je relookais mes barbies, confectionnais leurs vêtements. Et des années plus tard, alors que je me trouvais dans un pays de l’Afrique de l’Ouest, un endroit où l’artisanat et les articles africains sont mis en valeur, je me suis tout de suite lancée dans une quête d’apprentissage.
Donc, cette passion pour les perles, je l’ai en moi, depuis mon enfance; mais ma créativité, quant à elle, avait été mûrie dans ce pays ouest-africain où s’est produit le déclic.

*La plupart des stylistes représentent une marque. Et vous, quelle marque représentez-vous?
**Je représente la marque BNA Bead dont je suis la propriétaire.

*Et pourquoi avoir choisi ce nom? A-t-il une signification particulière?
**Bien évidemment. BNA m’identifie, c’est l’abréviation de mon nom. Et comme vous pouvez le constater, Bead est un mot anglais. Il signifie «perle» et donc, il fait référence à mon activité.

Propos recueillis par J. Lionhel MAHOUKOU

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

30 novembre 2020 23 h 58 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 191)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 520)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 015)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 1 602
  • 1 336
  • 55 362
  • 28 novembre 2020
consequat. sem, dolor. ut felis ut amet,