Sélectionner une page

MESSE CHRISMALE DANS L’ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : «On n’est jamais prêtre tout seul»

MESSE CHRISMALE DANS L’ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : «On n’est jamais prêtre tout seul»

Habituellement célébrée le jeudi saint, la messe chrismale a été ramenée cette année, au mercredi saint, 31 mars 2021, en la cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville. Cette messe qui fait mémoire de l’institution du sacrement de l’eucharistie ou dernier repas partagé par Jésus avec ses disciples. Au cours de cette messe chrismale, l’évêque bénit les huiles saintes, les prêtres renouvellent leurs promesses sacerdotales qui revêt un caractère authentique.

L’archevêque de Brazzaville présidant l’eucharistie

Présidée par Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, la messe a été concélébrée par Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque émérite de Kinkala, et par de nombreux prêtres de divers rangs, statuts et responsabilités venus de différents diocèses du Congo, dont les abbés Antonio Mabiala et Brice Armand Ibombo, secrétaires généraux de l’Association des conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC), et de la Conférence épiscopale du Congo (CEC), Donatien Bizaboulou, vicaire épiscopal chargé des vocations, des séminaires et du clergé, pères Pascal Taty, vicaire épiscopal chargé de la pastorale générale, Brel Malela Daouda, vicaire épiscopal chargé de la vie consacrée, Cyriaque Onuoha, vicaire judiciaire de Brazzaville, etc.
Dans une animation liturgique de la chorale des séminaristes et du chœur diocésain Les Amis du Grégorien, la messe a connu la participation de plusieurs religieux, religieuses de diverses congrégations et des fidèles laïcs venus de différentes paroisses de l’archidiocèse de Brazzaville, au nombre desquels Joseph Kignoumbi-Kia-Mboungou, président de la Commission du Patrimoine de la paroisse Saint François d’Assise et candidat à l’élection présidentielle du 21 mars 2021, etc.

Mgr Anatole Milandou

La messe chrismale est considérée à juste titre comme la fête du clergé. Elle a rassemblé autour de l’archevêque tout le presbyterium œuvrant dans l’archidiocèse de Brazzaville.
«En ce jour anticipé où le Christ institua le sacrement du sacerdoce, nous sommes heureux de nous retrouver, évêques, prêtres, religieux, religieuses, grands séminaristes et laïcs pour commémorer cette institution de l’eucharistie.», a déclaré l’archevêque de Brazzaville au début de la messe.
Au cours de l’homélie, Mgr Anatole Milandou a justifié le thème qu’il a attribué à cette messe «On n’est jamais prêtre tout seul», extrait des propos du Pape Benoît XVI, in Africae Munus. «On n’est jamais prêtre tout seul, c’est cette pensée du Pape Benoît XVI dans Africae Munus que j’aimerais proposer comme thème de cette célébration eucharistique au cours de laquelle nous allons renouveler nos engagements sacerdotaux. Ce renouvellement sera ainsi pour nous une occasion propice pour revisiter notre être prêtre aujourd’hui dans un monde en proie à des multiples crises et mutations. Au fond, la citation correcte et originale du Pape est: On n’est jamais chrétien tout seul. C’est exactement dans la partie où le Pape Benoît XVI responsabilise tous les fidèles du Christ, chacun selon la condition qui lui est propre que j’ai pris cette citation. En effet, le Pape souligne: «En exhortant chaque membre de la famille à être sel de la terre et lumière du monde, j’entends insister sur cet être qui par l’esprit devrait agir en vue du bien commun. On n’est jamais chrétien tout seul. Les dons faits par le Seigneur à chacun: évêque, prêtre, diacre, religieux, religieuse, catéchiste et laïc doivent contribuer à l’harmonie, à la communion, et à la paix dans l’Eglise elle-même et dans la société.» Autrement dit le Pape reconnaît l’importance du vivre ensemble, de l’agir ensemble et surtout de l’être ensemble pour réaliser en profondeur l’œuvre d’évangélisation confiée par le Christ à son Eglise.», a déclaré l’archevêque. Et de poursuivre: «La mission qui nous est confiée est tellement exigeante et noble qu’elle devrait nous obliger, nous qui sommes invités à l’accomplir à avoir des attitudes sages, responsables et conséquentes. Il s’agit d’une mission à réaliser de façon solidaire et non pas de façon solitaire. On n’est jamais prêtre tout seul. Pour cela, il faut une bonne dose d’humilité, de compréhension, de sagesse, de responsabilité, de respect réciproque, de sens de l’Eglise et de disponibilité à l’accueil de l’esprit de Dieu pour aller de l’avant.»
Après l’homélie a eu lieu le rite de renouvellement des promesses sacerdotales et de la bénédiction des huiles des malades, des catéchumènes et le saint chrême, devenues par ce fait des huiles saintes.

Les prêtres en procession d’entrée à la messe

Vers la fin de la messe, père Casimir Moukouba, directeur diocésain de la liturgie a lu quelques annonces diocésaines, notamment celles relatives au décès des religieuses, notamment la sœur au père Simplice Mbaka, de l’Ordre des Trinitaires puis à celui du frère de l’abbé Albert Kimbembé. Aussi, il a fait mention de la période de recouvrement de l’impôt diocésain décrète par l’archevêque pour réhabiliter le Petit Séminaire Saint Jean.
Intervenant en dernier, l’archevêque a remercié le clergé dans toutes ses composantes après avoir remercié son confrère dans l’épiscopat et a annoncé que la dépouille mortelle de l’abbé Joachim Babingui arrivera mardi 6 avril 2021, par le vol d’Air France. Ses obsèques auront lieu mercredi 7 avril prochain, à la Cathédrale Sacré-Cœur.

Gislain Wilfrid
BOUMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

1 commentaire

  1. Mike

    Bien dit! Amen!

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 18 h 47 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 787)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 515)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 862)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 20
  • 11 164
  • 15 694
  • 392 270
  • 21 avril 2021