Sélectionner une page

MEMOIRE : Jean-Pierre Makouta Mboukou, un illustre méconnu dans son pays

MEMOIRE : Jean-Pierre Makouta Mboukou, un illustre méconnu dans son pays

Critique littéraire, spécialiste de la littérature française et africaine et de la théologie protestante de la Réforme, le Pr Jean-Pierre Makouta Mboukou fut un universitaire et un homme politique. Il a écrit plus d’une cinquantaine d’articles scientifiques et 25 livres de tous genres (romans, poésie, théâtre, études, essai, etc.). Deux chercheurs l’ont qualifié de ‘’Victor Hugo du Congo’’. Membre de plusieurs académies en Europe, il a reçu de nombreux prix et distinctions honorifiques (Grand Prix littéraire d’Afrique Noire pour la critique (1985); Prix littéraire Aimé Césaire (1994); Prix de la Ville de Roubaix (France) ; Officier des Palmes académiques de Côte d’Ivoire; Officier dans l’Ordre de la Pléiade de l’AIPLF. Au Congo, son pays natal, il a été gratifié du trophée Sanzas de Mfoa, dans la catégorie Grand Prix des arts et des lettres, en 2012.
Décédé en octobre 2012, l’écrivain Makouta-Mboukou a laissé pour la postérité une multitude d’ouvrages : ‘’Enfers et paradis des littératures antiques aux littératures nègres: illustration comparé de deux mondes surnaturels, Paris, 1996; ‘’Cantate de l’ouvrier’’ (poème), 1998; ‘’Les littératures de l’exil: des textes sacrés aux œuvres profanes: étude comparative’’, Paris, l’Harmattan 1993; ‘’Spiritualités et cultures dans la prose romanesque et la poésie négro-africaine: de l’oralité à l’écriture’’, Abidjan, Nouvelles éditions africaines (NEA) 1983; ‘’Introduction à l’étude du roman négro-africain de langue française: problèmes culturels et littéraires’’, Dakar, NEA, 1983 ; ‘’Le français en Afrique noire: histoire et méthodes de l’enseignement du français en Afrique noire’’, Paris, Bordas, 1973 ; ‘’L’âme bleue: poésie’’, Yaoundé, Clé, 1971; ‘’Enquête de la liberté ou une vie d’espoir’’ (roman), 1970, etc.
Jean-Pierre Makouta-Mboukou, homme multidimensionnel, n’est pas trop connu ; il est un illustre méconnu dans son pays natal. Qui était le Pr Makouta-Mboukou?
Né le 17 juillet 1929 à Kindamba-Boko (Pool) et décédé le 9 octobre 2012 à Pontoise (France), Jean-Pierre Makouta Mboukou fut un enseignant de carrière. Titulaire d’un diplôme d’études supérieures de lettres et d’un CAPES obtenu en 1963, il est plus tard détenteur de quatre doctorats: Un doctorat en linguistique comparée obtenu en 1973; un doctorat d’Etat-ès-lettres de linguistique descriptive; un doctorat d’Etat ès-lettres de littérature française comparée et un autre ès sciences religieuses en théologie protestante décroché en 1976.
Il commença sa carrière professionnelle comme assistant à l’Université de Dakar, au Sénégal, de 1960 à 1961, avant de poursuivre ses études à l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud (France) de 1961 à 1962. Il occupe ensuite un poste d’élève-professeur au lycée Chaptel à Paris. De 1963 à 1966, il est nommé assistant à l’Université de Brazzaville (actuelle Université Marien Ngouabi), puis maître-assistant de 1966 à 1969 et enfin maître de conférences délégué en linguistique de 1969 à 1971.
Dès l’an 1972, il devient maître-assistant à l’INALCO et à l’Université de la Sorbonne nouvelle. Il poursuit sa carrière professionnelle comme maître de conférences à l’Université d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, en 1978. En 1968, il devient ministre plénipotentiaire du Congo à la Conférence de Nairobi (Kenya) sur l’éducation organisée par l’UNESCO.
Le Pr Jean-Pierre Makouta Mboukou dirigea, durant sa carrière universitaire, moult travaux d’étudiants pour l’obtention de maîtrises, de diplômes d’études approfondies (DEA) et de thèses de lettres, tout comme il participa à des jurys de soutenances en France et en Belgique.
Membre de la Biennale et du Conseil international de la langue française (CILF), il fut aussi membre du Comité directeur de l’Association des écrivains de langue française de l’Académie italienne. Le 17 octobre 1975, il fut élu membre associé de l’Académie des Sciences d’Outre-mer.
Sur le plan politique, il a été vice-président du Sénat, député de 1963 à 1968, mais aussi ministre plénipotentiaire.

Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 10 h 50 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 896)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 175)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 700)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 14
  • 4 690
  • 13 289
  • 425 391
  • 16 mai 2021