Sélectionner une page

MEDIAS : Reprise des émissions de Télé Pointe-Noire

MEDIAS : Reprise des émissions de Télé Pointe-Noire

Télé Congo Pointe-Noire (TVPN) a procédé le 10 septembre à la reprise officielle de ses émissions, neuf mois après une panne d’émetteur qui avait mis à l’arrêt l’organe public.  Clap de reprise pour Télé Congo Pointe-Noire ! Les Ponténégrins en ont eu la preuve le jeudi 10 septembre. Grâce notamment à la retransmission en direct de la cérémonie de reprise officielle des activités de cette structure publique, une succursale de la chaîne de télévision nationale Télé Congo à Pointe-Noire, la capitale économique. L’événement a eu lieu au siège de Télé Congo Pointe-Noire, sous l’égide de Jean-Claude Etoumbakoundou, secrétaire général du département de Pointe-Noire, en présence de plusieurs autorités politiques et administratives.
Il y a neuf mois, TVPN cessait d’émettre. Une lourde charge électrique libérée par la foudre, en dépit du paratonnerre, venait mettre hors d’usage l’émetteur. Un dommage survenu juste un mois après la réparation de l’émetteur tombé déjà en panne à cause de la foudre qui avait là aussi, brûlé la politesse au paratonnerre.
En fin juillet dernier, alors que les plus sceptiques et pessimistes pensaient déjà à une mort définitive de TVPN, le ministère de la Communication a doté la structure d’un nouvel émetteur et d’un nouveau parafoudre montés par des techniciens venus de Brazzaville.
Selon Séraphin Didier Malonga, directeur départemental de la télédiffusion du Congo (TDC), le nouvel émetteur d’une puissance de 1000 watts contre 300 seulement pour l’ancien, permettra à la «chaîne de proximité» de diffuser ses programmes sur un rayon de plus de 80 km. Donc au-delà de Pointe-Noire, en couvrant des localités comme Madingo-Kayes (quelque 35 km sur la RN5) et Malele (50 km sur la RN1). Une grande première depuis la création, en fin 1997, de l’organe !
Dans son allocution de circonstance, Mme Nadège Irma Ikama, la directrice de Télé Pointe-Noire, a promis un mois de gratuité pour les annonces et la publicité, afin de renouer avec un public qui avait déjà jeté son dévolu sur des concurrents, la nature ayant horreur du vide.
Pour mettre toutes les chances de succès de son côté, elle a invité les sages de Bwali (Royaume de Loango) qui ont initié une cérémonie traditionnelle de bénédiction de l’ensemble de la station de la télévision. Danses et chants ponctués par des libations exécutées dans le strict respect du protocole édicté par la tradition vili. L’ensemble dans l’observation des mesures barrières de lutte contre la COVID-19.

John NDINGA-NGOMA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 août 2021 4 h 05 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 11
  • 188
  • 2 207
  • 305 607
  • 1 août 2021