Sélectionner une page

Malnutrition : Sensibiliser les acteurs privés aux enjeux du mouvement SUN

Malnutrition : Sensibiliser les acteurs privés aux enjeux du mouvement SUN

Le point focal du mouvement SUN (Scaling up nutrition) de lutte contre la malnutrition a organisé mardi 30 décembre 2020, à Brazzaville, une rencontre entre le comité Ad’hoc national de lutte contre la malnutrition et les acteurs du secteur privé pour sensibiliser aux enjeux du Mouvement SUN business network, en l’occurrence à l’intérêt de travailler en réseau.

Placée sous la présidence de Jean-Baptiste Ondaye, ministre secrétaire général de la présidence de la République, point focal du mouvement SUN-Congo, cette rencontre s’est déroulée en présence de Paul Obambi, président de la Chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers de Brazzaville et Paul Nestor Mouandzibi-Ndinga, président de la plateforme du secteur privé du mouvement SUN-Congo. Elle a réuni des responsables et représentants d’entreprises, d’agences du système des Nations Unies, de la société civile et des organisations internationales, des représentants des syndicats patronaux et des organisations patronales. Elle a permis de redynamiser le réseau du secteur privé engagé dans la lutte contre la malnutrition dans le but de mener une action inclusive pour lutter contre ce fléau.
Selon une évaluation, le réseau du secteur privé est encore à un stade embryonnaire. Il nécessite un accompagnement, a relevé le point focal SUN-Congo. Une action est ainsi requise pour le redynamiser et progresser vers la mise en place de Sun Business network (SBN) qui, à l’échelle nationale, contacte les entreprises et évalue les besoins en services techniques, financiers et autres. En plaidant pour le rôle des entreprises dans la lutte contre la malnutrition. En Afrique, dans d’autres pays, le réseau d’entreprises SUN a permis d’impliquer et de mobiliser des entreprises pour agir et investir de manière responsable dans l’amélioration de la nutrition.
Trois communications ont été développées pour l’occasion. Elles ont permis aux participants de comprendre que le SUN Business Network est une branche du secteur privé visant à aider les entreprises à accroitre le rôle qu’elles jouent dans la nutrition.
Paul Obambi, président de la Chambre de commerce de Brazzaville, a souligné que les entreprises doivent produire pour vendre des aliments de qualité et à faible coût afin d’accorder la possibilité à toutes les classes sociales d’avoir la capacité de manger équilibré. «Nous sommes satisfaits, a-t-il poursuivi, en tant que secteur privé d’être associé à ce sujet de grande importance pour convenir des actions quotidiennes, notamment dans la lutte contre la pauvreté, et particulièrement contre la malnutrition. Le rôle du partenaire privé permettra de fournir des produits de meilleure qualité.»
Paul Nestor Mouandzimbi-Ndinga, président de la plateforme du réseau du secteur privé, à son tour, a pris l’engagement de faire face à la malnutrition. «Le réseau du secteur privé mis en place en octobre 2020 affiche une volonté commune de rechercher un consensus inclusif et participatif des entreprises engagées à apporter leur pierre à l’édifice de l’amélioration de la nutrition, à travers le développement des partenariats public-privé afin d’apporter sa contribution aux côtés des autres secteurs dans le combat de la lutte contre la malnutrition. Il s’agira de mener des études de marché afin d’avoir une bonne connaissance de la demande et proposer une alimentation saine et nutritive.»
Jean-Baptiste Ondaye, invitant les entreprises à s’impliquer dans la lutte contre la malnutrition au Congo, a soutenu que «le SUN Business network est un enjeu mondial et surtout national pour une nutrition de qualité. C’est aussi un enjeu pour chaque entreprise, qui devra concilier valeurs marchandes dictées par la recherche du profit, et valeurs humanitaires moulées par la recherche du bien-être humain».
La malnutrition est reconnue sur le plan mondial comme un fléau.
La rencontre a été un élargissement du réseau des acteurs à impliquer pour un paysage sans malnutrition sous toutes ses formes au Congo.

Philippe BANZ

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 février 2021 19 h 54 min

Editorial

Ils seront 7 !

Ainsi donc, comme les mousquetaires d’Alexandre Dumas, ils seront sept ! Ils seront sept candidats pour la présidentielle du 21 mars prochain. Le Conseil constitutionnel n’a écarté qu’un candidat sur les 8 qui avaient manifesté leur désir à prendre part à la course.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (123 802)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (55 597)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (33 089)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 909
  • 3 477
  • 76 517
  • 27 février 2021
Phasellus dapibus libero Praesent ut eget pulvinar Donec consectetur adipiscing