Sélectionner une page

MALI : Le gouvernement de transition a été nommé, les sanctions de la CEDEAO ont été levées

MALI : Le gouvernement de transition a été nommé, les sanctions de la CEDEAO ont été levées

La publication d’un nouveau gouvernement de transition constitué essentiellement de civils était la condition pour la levée des sanctions imposées par la CEDEAO au Mali, après le coup d’Etat militaire du 18 août dernier contre le président Ibrahim Boubacar Keita. Le Premier ministre Moctar Ouane, a dévoilé le 5 octobre la nouvelle équipe gouvernementale qui dirigera la transition. Sur les 25 membres, les militaires occupent quatre postes stratégiques: la Défense, la Sécurité, la Réconciliation nationale et l’Administration territoriale.

Dans la foulée, la CEDEAO a décidé de lever les sanctions infligées au Mali, quoique dans ce gouvernement la junte se soit arrogée 4 portefeuilles stratégiques et régaliens. Le colonel Sadio Camara est nommé à la tête de la Défense, le colonel Modibo Koné à la Sécurité et le colonel-major Ismaël Wagué à la Réconciliation nationale. C’est encore un militaire, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, qui prend l’Administration territoriale, en charge de l’organisation des élections.
Dans ce gouvernement de transition, très peu de places ont été réservées à la classe politique traditionnelle. Et d’après certaines sources, c’est elle qui a proposé le nom du nouveau ministre de l’Économie et des finances, Alousséni Sanou, cadre d’une banque locale.
Aucun des barons politiques du M5, mouvement de contestation qui a participé à la chute de l’ancien régime, n’entre au gouvernement. La coalition d’opposition qui parle d’une «mise à l’écart», n’est cependant pas tout à fait absente et elle obtient trois portefeuilles : la Communication, le ministère de l’Emploi avec à sa tête Mohamed Salia Touré, et enfin le ministère de la Refondation dirigé par Mohamed Coulibaly, très proche d’une grande figure du M5, le cinéaste Cheick Oumar Sissoko. Au ministère des Affaires étrangères, et à celui des Affaires foncières, on sent la touche du Premier ministre, Moctar Ouane.
Autre fait marquant : l’entrée dans la nouvelle équipe de représentants de groupes armés impliqués dans le processus de paix. Par exemple, à l’important poste de l’Agriculture, on retrouve un représentant de l’ex-rébellion, Mahmoud Ould Mohamed. Le ministère de la Jeunesse est également détenu par un ex-rebelle. Me Harouna Toureh, une figure des groupes armés pro-gouvernementaux, devient ministre du Travail et porte-parole du gouvernement.
Les femmes ne sont pas restées en marge. Ce gouvernement comprend au total quatre femmes. Parmi lesquelles, Kadiatou Konaré, la fille de l’ancien président malien Alpha Oumar Konaré, qui s’est fait un nom dans l’édition et qui prend la tête du ministère de la Culture.
Certains analystes estiment que c’est une très bonne composition parce qu’au regard des personnalités qui font leur entrée au gouvernement, certaines sont reconnues pour leur probité morale, leur patriotisme et leur attachement aux valeurs démocratiques.

G. A.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

23 octobre 2020 1 h 15 min

Editorial

PROCHES DE DIEU, PROCHES DES HOMMES

Nos Evêques viennent de boucler leur 49è assemblé plénière. Pendant une semaine, à Brazzaville, ils ont réfléchi à un thème qui mériterait d’autres sessions de travail, d’autres analyses, d’autres recherches: la formation du futur prêtre. Une Eglise est ce que ses fidèle sont, mais elle est aussi ce que sont ses prêtres. Elle tient par la solidité de leur fidélité à la Parole, par la solidité de leurs connaissances de sacerdotes au service de l’Homme.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (28 422)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (14 611)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (11 087)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 38
    • 41 620
    • 4 707
    • 1 195
    • 4
    • 11
    • 1
    • 21 octobre 2020