Sélectionner une page

LU POUR VOUS : «De la lumière aux ténèbres … Des ténèbres à la lumière» de l’abbé David Ntelombila

Prêtre du diocèse de Kinkala, l’abbé David Ntelombila a publié aux éditions CAV, un ouvrage de 176 pages, intitulé: «De la lumière aux ténèbres … Des ténèbres à la lumière». Préfacé par l’abbé Olivier Massamba-Loubelo, prêtre du même diocèse que l’auteur, cet ouvrage comprend six chapitres: naissance et vocation, un nouveau départ, le diaconat, l’ordination presbytérale, un avenir problématique, et 20 ans après. La trame de cet ouvrage relate «l’histoire d’un rude et alléchant mariage à trois dont les contractants sont: le peuple congolais, David le jeune prêtre et l’Eglise catholique», signale le préfacier dès l’entame de sa préface.
«Pour raconter une vie faite de lumières et d’ombres, de hauts et de bas, David a su s’insérer dans l’histoire de son peuple dont les récentes guerres civiles, avec leurs lots de barbaries, de générosité téméraire ont marqué la chair et l’esprit des Congolais, surtout ceux du département du Pool qui ont tout perdu sauf la force de croire en l’humanité et en Dieu, ce que l’Eglise ne cesse de proclamer malgré ses propres fragilités.», souligne l’abbé Olivier Massamba-Loubelo. «C’est une expérience que David veut transmettre à tous ceux qui sont écrasés par l’injustice, la haine et parfois simplement les aléas de l’existence: la vie est têtue, elle ne se laisse pas emporter par les crues de la barbarie et du désespoir tant que les êtres humains acceptent de se laisser inonder par la bienveillance et l’amitié: alors, même s’ils traversent la vallée des ténèbres, ils n’ont pas peur, car ils sont sûrs qu’une lumière les attend au bout.» conclut le préfacier.
«Je rends grâces à Dieu pour ces 20 ans de sacerdoce et j’espère que mon témoignage aidera tous ceux que le Seigneur voudra bien appeler sur cette voie sacerdotale. Le monde d’aujourd’hui a besoin de paroles fortes qui fondent et construisent solidement une existence. Si le Christ est l’amour et le roc de ta vie, elle parlera à d’autres et beaucoup pourront s’appuyer sur toi. Tu deviendras leur force comme le Christ est la tienne. Peut-être découvriront-ils que cette force tu la reçois d’un Autre qui te fais toujours avancer dans le sens de Sa vie qui est aussi le sens du vrai bonheur. Ton témoignage, c’est ta propre vie humaine et chrétienne pénétrée par l’amour du Christ au point qu’elle parle d’elle-même et qu’en te voyant, qu’on ne puisse pas douter un seul instant que Dieu n’existe pas. Ce livre, fruit d’une profonde maturité de vie sacerdotale, constitue un témoignage qui nous guide avec la plus grande simplicité sur le chemin de l’acceptation de cette parole de Jésus : «Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.», signale l’auteur sur le verso du livre.
«L’hypocrisie, c’est simplement faire semblant d’être de ce qu’on n’est pas ou faire semblant d’avoir ce qu’on n’a pas. Pourquoi faire semblant ? En général, c’est par orgueil et par crainte des autres. Les deux vont ensemble. Par orgueil, et par crainte des autres, par crainte du jugement, ou par crainte de ne pas être perçu comme on voudrait qu’on soit perçu. On voudrait en général donner une bonne image de nous-mêmes. Tout ce qui blesse notre image ou nous fait apparaître comme pas très beaux aux yeux des autres, notre chair essaie à tout prix de l’éviter.», écrit l’auteur à la page 39.
«Après 20 ans de sacerdoce, je reconnais que je dois constamment me remettre en question. Chaque personne a une partie de son histoire faite de blessures, d’échecs, d’erreurs, de péchés. Il faut tout revisiter, relire, assumer ensuite, tout travailler et se laisser transformer pour en tirer profit», écrit l’auteur au seuil de la conclusion de son œuvre. Avant de renchérir au terme de cette conclusion: «Dieu est celui qui nous protège. Les ennemis peuvent exister, mais ils n’empêchent pas Dieu d’agir dans nos vies. Nous avons tout en Jésus-Christ. Si Dieu n’avait pas épargné le meilleur qu’il avait, comment ne donnera-t-il pas toute chose par Jésus? L’Amour de Dieu est plus fort que tout. Voilà ce petit mot qui, sans cesse devra occuper l’esprit des prêtres. Oui, Aimer, un mot important dans notre sacerdoce.»
Disponible au prix de 2.500 frs, ce livre qui est à conseiller aux lecteurs de tout bord peut s’acquérir en appelant le numéro: 05.304.95.44.
Qui est David Ntelombila?
Né le 29 novembre 1963, à Baratier (Kibouéndé) en République du Congo, David Ntelombila est prêtre du diocèse de Kinkala depuis 1995. Il a été vicaire à Kibouéndé de 1995 à 1997 et à Vindza de 1997 à 2000. Après la guerre du Pool, où il est resté 3 mois dans la forêt, il est nommé curé des paroisses Kibouendé-Madzia jusqu’en juin 2009, durant cette période, il assure les fonctions d’aumônier diocésain de l’archiconfrérie Notre-Dame du Suffrage et d’aumônier diocésain et national des Scholas populaires du Congo. En octobre 2009, il est nommé curé de la paroisse Sainte Thérèse de Prise D’eau à Petit Bourg, conseiller spirituel des équipes Notre Dame dans le diocèse de Guadeloupe et avocat au tribunal ecclésiastique de 2010 à 2014.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 13 h 02 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 899)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 218)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 758)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 19
  • 6 197
  • 13 289
  • 426 898
  • 16 mai 2021