Sélectionner une page

LOISIRS : Tourisme et hôtellerie doivent vendre l’image du pays par leur professionnalisme

LOISIRS : Tourisme et hôtellerie  doivent vendre l’image du pays  par leur professionnalisme

Depuis sa nomination à la tête du département du Tourisme et des loisirs, la ministre Destinée Hermella Doukaga initie des rencontres avec les partenaires privilégiés qui vont l’accompagner dans ce secteur. Le 8 juillet 2021, elle a parlé aux propriétaires et gestionnaires des agences de voyage et du tourisme de Brazzaville.

Destinée Hermella Doukaga

Cette rencontre est axée sur deux volets: «une prise de contact pour mieux nous connaître, de façon que nous puissions parler le même langage et regardions dans la même direction; une action pédagogique pour vous rappeler les missions qui sont les vôtres, mais aussi, mettre à votre disposition l’arsenal juridique qui régit le secteur du tourisme, et vous exhortez à vous y conformer dans notre intérêt commun», a souligné la ministre Doukaga.
Les agences de voyages, a-t-elle précisé, doivent s’arrimer aux exigences qu’imposent cette profession. Outre la vente des billets et autres activités connexes, elles sont conviées à s’inscrire dans l’élaboration et la valorisation des circuits touristiques pour vendre la destination Congo. «Ces produits aussi compétitifs soient-ils, doivent répondre aux exigences du marché. L’action pédagogique consiste aussi à vous rappeler que vous êtes, avant tout les professionnels du secteur, ce qui dénote l’obligation de vous conformer à la règlementation en vigueur».
La ministre Doukaga a invité ceux qui ne sont pas encore dans les normes à se mettre en règle dans l’exercice de leurs activités sous peine de préjudices. «Chaque acteur est tenu d’acquérir ces autorisations auprès des directions générales du tourisme et celle des loisirs d’ici au 31 août 2021, date butoir de la mesure de sensibilisation. Le Tourisme et l’hôtellerie sont un enjeu majeur pour chacun de nous et pour notre pays, et doivent être bien circonscrits».
«C’est à travers la qualité de vos services, vos politiques commerciales et d’attractivités, conformément à la loi que le visiteur du pays, se fera un premier jugement du niveau de l’hospitalité du Congo. Vous avez cette exigence permanente de l’excellence et de compétitivité pour que soient solidifier les bases de notre collaboration. C’est dans ce même esprit que nous vous avons adressé une circulaire vous invitant à vous conformer à la règlementation en matière de délivrance des autorisations d’exploitations», a-t-elle dit.
La rigueur et le professionnalisme auxquels nous vous appelons, a-t-elle relevé, La ministre Doukaga a rassuré les partenaires de la disponibilité de son département à recevoir par écrit, leurs suggestions, interrogations. Elle s’est dite ouverte au dialogue.

A.P. MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 19 h 19 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 2 107
  • 1 991
  • 350 665
  • 28 juillet 2021