Sélectionner une page

L’OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L’HOMME (OCDH) : Trésor Nzila Kendet révoqué

L’OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L’HOMME (OCDH)  : Trésor Nzila Kendet révoqué

L’Observatoire congolais de droits de l’homme (OCDH) a désormais un nouveau directeur exécutif en la personne de M. Georges Nguila, qui remplace à cette fonction M. Trésor Chadon Nzila Kendet, au terme d’une délibération du Conseil d’administration de cette organisation que préside M. Parfait Moukoko.

«Cette décision de révocation de l’ancien directeur M. Trésor Nzila découle des vives préoccupations du Conseil d’administration de l’OCDH, réuni en session extraordinaire les 29 et 30 juin 2021, sur le management de plus en plus opaque et chaotique de l’organisation ainsi que sur le constat accablant et avéré de manque de capacités prospectives, de proactivité et d’innovation.
Selon le Conseil d’administration de l’OCDH, cette situation éloignait de plus en plus l’organisation d’autres grands défis du moment en matière des droits humains et de gouvernance démocratique en République du Congo.
M. Goerges Nguila, le nouveau directeur exécutif de l’OCDH, est écrivain, diplômé en sciences politiques et membre de première heure de cette organisation de défense et de promotion des droits de l’homme créée le 4 mars 1994 à Brazzaville.
Il a été depuis lors directeur départemental de l’antenne OCDH de Pointe-Noire, couvrant les départements du Kouilou et de Pointe-Noire. Il aura pour adjoint, M. Roger Abonguélé», explique le communique de presse, signé par Ghislain Germain Ayina, chargé de la communication.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 19 h 57 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 2 154
  • 1 991
  • 350 712
  • 28 juillet 2021