Sélectionner une page

LIVRE : Aubin Banzouzi publie ‘’Le cri d’un pasteur’’

LIVRE : Aubin Banzouzi publie ‘’Le cri d’un pasteur’’

‘’Le cri du cœur’’, tel est le titre du livre de 377 pages que vient de publier, aux Editions LMI, l’écrivain-journaliste congolais Aubin Banzouzi. Sous-titré «Homélies et discours de Monseigneur Louis Portella Mbuyu, évêque du diocèse de Kinkala (2002-2020)», cet ouvrage fera l’objet d’une présentation et dédicace le vendredi 4 septembre 2020, à 14 h30, dans la salle Mgr Ernest Kombo de la bibliothèque du Centre d’études et de recherches chrétiennes (CERC), au siège du journal La Semaine Africaine, à Brazzaville.
C’est en guise de témoignage que s’inscrit cet ouvrage-compilation qui tend à mettre à l’abri des omissions de la mémoire, les vérités vivantes de foi, et qui serviront certainement comme repères ou lumineuses vérités prophétiques pour les temps à venir. L’incrédulité, les guerres et le basculement des valeurs sont dénoncés dans les messages de Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque émérite du diocèse de Kinkala (République du Congo). Ces fléaux semblent toujours rebondissants dans l’histoire, particulièrement dans le Pool, département dans lequel est situé le diocèse de Kinkala et où l’intrépide et humble pasteur a servi au cours de presque deux décennies (2002-2020) et où il a donc fait l’expérience des grandes violences et violations des droits de l’homme les plus fondamentaux.
Ce cri d’un pasteur est avant tout une invite à l’amour de façon inconditionnelle et au choix du bon sens en se ressourçant dans le Verbe incarné, mort et ressuscité, victorieux du Mal et vivant à jamais afin de donner à chaque croyant la possibilité de vivre pleinement la Paix et la Joie promises aux bienheureuses âmes bienveillantes (Matthieu 5, 3-12).
Les homélies et autres messages que véhicule ce support médiatique seront un baume de courage et de réconfort pour tous ces innocents et serviteurs anonymes de la vraie Justice, persécutés et endoloris à cause d’innombrables pesanteurs; un mastic de pardon et de tolérance pour boucher les erreurs de la bêtise humaine, et un aiguillon d’unité et de non-violence pour bâtir une société plus juste et fraternelle.
A qui est destiné ce trésor d’Amour, de Vérité et de Vie ? A tous les chrétiens et hommes de bonne volonté, car la sainteté et le bonheur temporel et éternel sont le désir profond et ultime du Créateur vis-à-vis de toutes ses créatures, les humains.

Aubin BANZOUZI
(Auteur)

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

24 septembre 2020, 09: 26

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (21 735)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 554)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 723)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 307
  • 21 395
  • 1 699
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
consectetur risus accumsan sem, elit. Praesent ut ut sit porta. eleifend dapibus