Sélectionner une page

LES 68 ANS DE LA SEMAINE AFRICAINE : De lectrice à journaliste, le témoignage d’une jeune journaliste

LES 68 ANS DE LA SEMAINE AFRICAINE : De lectrice à journaliste, le témoignage d’une jeune journaliste

Mon premier réel contact avec le journal La Semaine Africaine remonte à mon premier stage dans ce journal, en 2016. Auparavant, je lisais de temps en temps les numéros qu’il m’arrivait de trouver à l’école ou chez des parents. En 2016, l’ENMA (Ecole nationale moyenne d’administration) décide d’envoyer un groupe d’étudiants en stage dans ce journal. Ce fut un contact éblouissant, qui me fit prendre la résolution de devenir journaliste à La Semaine Africaine.

Emotion du premier jour dans la salle de rédaction, premiers contacts avec la presse écrite. Le journal m’a façonnée en écriture journalistique. Et je garde vivace dans ma mémoire le souvenir de ces premiers contacts ; l’animation de la salle de rédaction, la pression montante au fur et à mesure qu’approchait l’heure du bouclage….
En lisant les premiers journaux pour me familiariser avec le journal, je suis tombée sur un article de sport de 2008 (N° 2810, mardi 22 juillet 2008, page 9), portant sur la demi-finale de la Coupe du Congo. C’est le titre qui m’avait attiré; un de ces titres qui invitent à lire la suite et à en savoir un peu plus sur le football congolais, domaine généralement délaissé par les filles: «Pour qui sonne le glas?» L’article était rédigé par le journaliste Guy-Saturnin Mahoungou…
Avec mon acclimatation, je pris goût à la lecture de la rubrique Culture: les articles y étaient rédigés de manière simple; la plume de Carrhol Véran Yanga m’aidait à approfondir ma propre manière d’écrire.
Dans les plus vieux journaux encore, il m’est arrivée de trouver plaisir à lire les textes d’un ancien journaliste qui deviendra directeur de la publication, Albert Mianzoukouta. Mais, j’avoue que certains textes, je les lisais avec le dictionnaire à côté, tout en me promettant de savoir un jour avoir aussi mon style caractéristique.
Avec le 68ème anniversaire de La Semaine Africaine, ce sont des souvenirs du passé qui remontent et qui s’ajoutent à ceux d’aujourd’hui, toujours dans le bon sens.

Madocie Déogratias
MONGO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 145 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 145 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

3 décembre 2020 5 h 55 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (54 467)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (23 109)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 690)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 396
  • 4 509
  • 59 070
  • 2 décembre 2020
amet, Praesent nec suscipit consequat. non Sed Aliquam porta. Praesent