Sélectionner une page

KOUILOU : Inauguration de l’hôtel du Conseil départemental

KOUILOU : Inauguration de l’hôtel du Conseil départemental

Un splendide bâtiment neuf, bien équipé et surtout très fonctionnel. C’est le moins qu’on puisse dire du nouvel immeuble qui abrite, dorénavant, le Conseil départemental du Kouilou. Son inauguration a eu lieu le 11 septembre 2020 à Loango, sous l’autorité de Raymond Zéphirin Mboulou, ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, en présence de plusieurs autres membres du Gouvernement et d’Alexandre Mabiala, député et président du Conseil départemental du Kouilou.

Situé sur la route nationale n°5, dans la localité de Loubou, à Loango, chef-lieu du département du Kouilou, cet hôtel départemental a été réalisé sur fonds propres du Conseil départemental. Il est érigé sur un terrain de 19800 m2 et se dresse sur une superficie bâtie de 956,08 m2. Le bâtiment principal est de type R+2 et abrite des bureaux, avec une salle de conférence de 256 places. Le reste des bureaux est réparti sur une superficie de 579,87m2. On note aussi une salle polyvalente de 84 places (234 m2), notamment pour les banquets.
Le premier étage compte également 25 bureaux et une salle de réunion.
Quant au second étage, il accueille quatre bureaux, une salle de réunion et une salle de cafétéria.
La construction de l’ensemble de l’ouvrage a nécessité l’emploi d’une main d’œuvre d’environ 100 Congolais utilisés dans la maçonnerie, pendant une durée de 20 mois.
Avec une légitime fierté, le président du Conseil départemental du Kouilou a présenté l’ouvrage à ses hôtes, en précisant: «Dans notre département, les infrastructures administratives sont à construire, dans la majorité des districts, au regard de leur délabrement avancé. Voilà pourquoi, il nous est fait obligation de veiller à l’utilisation jalouse du présent acquis, dans la perspective de transmettre aux générations futures un héritage dont elles devront être fières. C’est ici le quartier général où seront pensées les grandes stratégies de développement du Kouilou, d’intégration et de solidarité nationale, de diversification de la production locale.» Le président du Conseil départemental du Kouilou a estimé que la décentralisation devrait être comme une science, une politique d’ouverture orientée vers la définition des besoins réels et prioritaires. C’est une ligne de conduite qui devra servir les destinées de la nation.
Après le rituel de bénédiction du nouveau siège par les sages, selon la tradition, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation a procédé à la coupure du ruban symbolique. Il s’est dit très satisfait de l’érection de ce bijou architectural au centre du Kouilou, une véritable contribution à la modernisation de ce département. «Je suis à la tête de ce ministère depuis quelques années. C’est la plus grande réalisation au titre de la décentralisation», a souligné Raymond Zéphirin Mboulou.
La cérémonie était animée par un ballet traditionnel largement applaudi par la foule venue très nombreuse des quatre coins du Kouilou, toujours dans l’observance des mesures barrières contre la pandémie de la COVID-19.
A cette occasion, honneur a été fait au doyen Ngoma Lefort, premier président du Conseil régional du Kouilou (1992-1997), de remettre les clefs de l’ouvrage à Alexandre Mabiala, le président du Conseil départemental. Avec un autre moment fort, la lecture du message de remerciement du roi Mâ Loango, Moe Makaosso IV, message lu par son porte-parole et que le ministre de l’Intérieur est chargé de transmettre au couple présidentiel.
Parmi les personnalités présentes, on a noté Jean Marc Thystère Tchicaya, ministre des Hydrocarbures, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, et Charles Nganfouomo, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation. Et les autorités locales, les deux préfets du Kouilou et de Pointe-Noire, ainsi que le député-maire de la ville de Pointe-Noire.

Madocie Déogratias
MONGO

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

26 septembre 2020, 04: 22

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 419)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (10 159)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (7 088)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 32
  • 22 964
  • 1 923
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
id, mattis ut ante. neque. non ut Donec id ut elit.