Sélectionner une page

Kinkala en mission

Nous entrons résolument dans une ère de maturité pour notre Eglise. La fête, Dimanche dernier à Kinkala, au cours de laquelle Mgr Louis Portella Mbuyu a fait ses adieux à la chrétienté était émouvante, mais surtout chargée de symboles. L’eucharistie est la célébration de la mort et de la résurrection de Jésus, Sauveur des Nations. Elle est aussi l’envoi renouvelé en mission des fidèles. Mgr Portella prend une retraite méritée et non décidée par les circonstances.
C’est exactement le sens de cette messe, dans la cathédrale Sainte Monique. Un pasteur a pris congé des fidèles qui l’ont côtoyé 18 ans durant. Mais connaissant l’homme et ayant entendu ses mots ce Dimanche-là, on sait que ce n’est qu’un aurevoir. Mgr Portella ne se gagne pas le farniente légitime de celui pouvant se satisfaire de la mission accomplie.
Il se met, comme le lui a rappelé à maintes reprises ces dernières semaines Mgr Daniel Mizonzo, président de la Conférence épiscopale du Congo et Evêque de Nkayi, en réserve de toute l’Eglise. Parce que l’homme quitte Kinkala porteur d’un savoir et d’un savoir-faire éprouvés sur les générations de prêtres qu’il a formés, dont son successeur sur la cathèdre de Kinkala, Mgr Ildevert Mathurin Mouanga, n’est pas des moindres !
Symbole de cette relève pacifique des pères par les fils, symbole de cette Eglise qui, cette année, compte deux nouveaux archevêchés, Pointe-Noire et Owando, précisément parce que le grain porté en terre a germé et donné du fruit ! (Lire en page 9). Le texte de l’Evangile en Saint Luc (Les Vignerons homicides) s’encadrait parfaitement bien aux circonstances d’un aurevoir de pasteur: quels fruits seront produits après dans ce département du Pool que Mgr Portella a sillonné à ses risques et périls, proclamant l’Evangile à temps et à contre-temps?
Ceux qui prendront la relève d’un héritage aussi particulier, clercs et fidèles laïcs, auront la mission d’y répondre. Mais plus que donner la réponse par la voix, c’est par les actes qu’il faudra l’assurer. Il n’est certes pas de temps propices, de lieux plus adaptés pour se dresser au milieu des hommes et leur prêcher l’amour, mais Mgr Portella est entré en porteur de paix dans une région où les propres natifs semblaient se donner l’irresponsable irresponsabilité joyeuse de tout détruire, de tout désacraliser au-delà de l’absurde.
Sur cet aspect-là de sa vie de pasteur, on ne dira jamais assez de l’exemple donné et de l’obéissance à l’envoi en mission, commandement du Christ Lui-même. Nous regretterons un Evêque parti dans la simplicité dans laquelle il est venu. Mais si les symboles sont parlants, la pluie qui a fait déplacer la messe du Stade municipal à la cathédrale Sainte Monique peut être retenue comme un arrosoir de bénédictions. Kinkala a désormais la mission de répandre ces grâces reçues.

Albert S. MIANZOUKOUTA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 260 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 260 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 janvier 2021 13 h 39 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (99 990)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (41 454)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (28 573)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 066
  • 4 815
  • 80 924
  • 22 janvier 2021
amet, suscipit Phasellus Praesent dolor sem,