Sélectionner une page

Justice : Un présumé trafiquant d’ivoire à la barre à Sibiti

Justice : Un présumé trafiquant d’ivoire à la barre à Sibiti

Dans le département de la Lékoumou, le Tribunal de grande instance de Sibiti rendra son verdict le 23 avril 2021, dans l’affaire d’un présumé trafiquant arrêté le 15 avril 2019, dans cette localité, et poursuivi pour abattage d’éléphant, détention et circulation de huit pointes d’ivoire.
Le prévenu avait été arrêté en flagrant délit avec huit pointes d’ivoire à la gare routière de Sibiti, par les agents de la direction départementale de l’Economie forestière de la Lékoumou. Informé, le Projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage (PALF) apporte son aide juridique dans cette affaire.
Lors des précédentes audiences, le présumé trafiquant, de nationalité congolaise, avait reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il sera fixé sur son sort au terme de l’audience de ce 23 avril 2021. Ses complices, toujours en cavale, sont recherchés par les agents de la force publique.
A noter que plusieurs autres présumés trafiquants impliqués dans différentes affaires liées à la criminalité faunique attendent également d’être jugés dans d’autres localités du pays. Il s’agit notamment du présumé trafiquant d’ivoire arrêté le 22 février 2021 à Brazzaville, avec 28 Kg d’ivoire, et de deux autres interpellés avec un bébé mandrill vivant, le 19 mars 202 à Dolisie, dans le département du Niari. Tous ces prévenus avaient été arrêtés grâce aux efforts conjugués des agents de la direction départementale de l’Economie forestière de Brazzaville, du Niari et des éléments de la gendarmerie nationale, avec l’assistance technique du PALF.
En République du Congo, l’éléphant est une des espèces animales intégralement protégées, suivant l’Arrêté n°6075 du 9 avril 2011 déterminant les espèces animales intégralement et partiellement protégées. La loi 37-2008 de novembre 2008, en son art. 113, prévoit une peine allant de deux à cinq ans d’emprisonnement et une amende allant de 100.000 à 5.000.000 de F.CFA contre quiconque aura importé, exporté, commercialisé ou fait transiter sur le territoire national des animaux sauvages ou leurs trophées en violation des textes de loi ou des conventions internationales en vigueur..

V.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 10 h 09 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 895)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 160)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 684)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 16
  • 4 179
  • 13 289
  • 424 880
  • 16 mai 2021