Sélectionner une page

Journée internationale de l’alphabétisation : Encore des efforts pour réduire le taux d’analphabètes dans le monde

Journée internationale de l’alphabétisation : Encore des efforts pour réduire le taux d’analphabètes dans le monde

Depuis 1965, l’humanité célèbre le 8 septembre de chaque année la Journée internationale de l’alphabétisation. Pour l’édition 2020, commémorée dans un contexte de crise sanitaire liée à la COVID-19, l’UNESCO se concentre sur l’enseignement et l’apprentissage de l’alphabétisation pendant cette crise de la COVID-19. Au-delà, elle met l’accent sur le rôle des éducateurs et l’évolution des pédagogies.

Le monde entier, confronté jusqu’à ce jour au problème d’alphabétisation, compte 750 millions d’adultes qui ne savent ni lire ni écrire. La majorité est constituée des femmes. D’où la nécessité de fédérer des énergies, pour l’apprentissage donc l’alphabétisation, car le développement économique en est tributaire.
Cette célébration se focalise principalement sur les compétences précoces des jeunes et des adultes dans un contexte d’apprentissage tout au long de la vie. Si l’on y prend garde la COVID-19 risque de creuser profondément le fossé déjà existant entre la politique et la réalité. Dans la période pré-COVID-19 la disparité était déjà présente avec des conséquences néfastes sur l’apprentissage des jeunes et des adultes. Ces derniers sont plus vulnérables du fait de leur analphabétisme.
Elle sera également l’occasion de discuter de la manière dont on dispense aujourd’hui les enseignements auprès de ces catégories, pour une productivité innovante et efficace dans les programmes d’alphabétisation des jeunes et des adultes, afin de faire face à la pandémie et à d’autres difficultés.
La Journée permet aussi d’examiner la position des éducateurs et d’évaluer des stratégies, des processus, des initiatives efficaces, tout comme la gouvernance, pour promouvoir les éducateurs et l’éducation. L’UNESCO lance à cet effet un dialogue public mondial sur l’alphabétisation et l’apprentissage des jeunes et des adultes dans la période post-COVID pour atteindre l’Objectif de développement durable (ODD) n°4 par le biais des réunions virtuelles.
Chaque année, l’UNESCO décide du thème de la Journée internationale de l’alphabétisation afin de sensibiliser au mieux sur ses problèmes. L’année dernière, le thème était ‘’Alphabétisation et multilinguisme’’.
A travers cette Journée, l’UNESCO rappelle à la communauté le statut de l’alphabétisation et de l’apprentissage mondial. L’agence onusienne accompagne les sociétés dynamiques à combler le déficit d’alphabétisation. Selon les dernières statistiques, un adulte sur cinq n’est toujours pas alphabétisé et les deux tiers sont des femmes. Environ 75 millions d’enfants ne sont pas scolarisés et beaucoup d’autres sont en situation irrégulière et ont abandonné l’école.

Germaine NGALA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

24 septembre 2020, 09: 58

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (21 743)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 564)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 726)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 336
  • 21 424
  • 1 708
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
tristique vulputate, Nullam velit, efficitur. pulvinar porta. commodo venenatis, consectetur libero