Sélectionner une page

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA CANNE BLANCHE : Reconnaître le droit des personnes aveugles et malvoyantes

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA CANNE BLANCHE : Reconnaître le droit des personnes aveugles et malvoyantes

L’ONG «Viens et Vois» s’est jointe au reste du monde pour commémorer dans la sobriété la Journée internationale de la canne blanche. La 24e édition s’est tenue sous le thème: «Les personnes vivaicap visuel face à la COVID-19». Avec le financement de la Mission évangélique Braille (MEB) Suisse, la manifestation a eu lieu le 15 octobre 2020 à son ancien siège de Makélékélé, ainsi que dans d’autres sites choisis. La cérémonie a réuni environ une cinquantaine de participants venus des différents quartiers de la capitale et dans le respect des mesures barrières.

La Journée de la canne blanche vise à rappeler au monde l’importance de la canne blanche comme outil d’une vie autonome pour les personnes aveugles et malvoyantes. Le programme du jour a été marqué par la prise de la température, la remise des bavettes et des gels hydro-alcooliques à tous les participants, ainsi que d’un exposé sur tout ce qui concerne les mesures barrières fait par Lucien Emmanuel Francky Ibata, chef de service promotion de la santé au ministère en charge de la Santé. Sans oublier des jeux-concours qui ont permis aux participants de gagner divers prix.

Les participants à la cérémonie

Dans la lutte pour contrôler la COVID-19 et son impact, a affirmé Emerson Massa, président de l’ONG Viens et Vois, «le Congo ne doit pas oublier les dispositions prévues par la convention relative aux droits des personnes handicapées de l’ONU (CRPD), plus particulièrement l’article 9 qui exige au pays d’identifier et d’éliminer les obstacles, les barrières et de s’assurer que les personnes handicapées puissent accéder à leur environnement, aux transports et aux installations publiques; et l’article 19 qui prévoit que les personnes handicapées doivent pouvoir vivre en toute autonomie et être inclusive dans la communauté».
Il a souhaité que les décideurs politiques puissent reconnaître l’importance du droit des personnes aveugles et malvoyantes à se déplacer de façon sûre et autonome dans un environnement accessible et à utiliser une canne blanche. «Les personnes aveugles et malvoyantes comprendront combien qu’il est précieux de posséder et d’utiliser une canne blanche et la tenir parfaitement propre pour la sécurité de tous», a indiqué Emerson Massa.
Au moment où le monde se bat contre l’impact de la COVID-19, l’ONG Viens et Vois a saisi cette opportunité pour rappeler aux législateurs, aux décideurs politiques et à toutes les parties prenantes impliquées de ne pas oublier, dans leur conception ou adaptation des infrastructures conformes à tous les protocoles COVID-19, de prendre en considération la conception universelle et d’y sensibiliser tout le monde.

Alain-Patrick
MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 août 2021 4 h 54 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 218
  • 2 207
  • 305 637
  • 1 août 2021