Sélectionner une page

Journée africaine pour la dentisterie sans mercure : Protéger les populations et l’environnement des divers dangers

Journée africaine pour la dentisterie sans mercure : Protéger les populations et l’environnement des divers dangers

Pour marquer la célébration de la Journée africaine pour la dentisterie sans mercure au Congo, l’association Action sur l’environnement et le développement (AED), en partenariat avec l’ONG internationale Alliance mondiale pour une dentisterie sans mercure, a tenu une causerie-débat à Brazzaville, mardi 20 octobre 2020, sous la direction du Dr en chimie appliquée Eugène Loubaki, président de l’AED. C’était en présence de Joseph Mouzingoula, secrétaire général et Mme Geneviève Bazoma Dongui, point focal de la convention Minamata sur le mercure à la direction générale de l’environnement.

L’amalgame dentaire est une composition chimique constituée de 50% de mercure et de 50% d’alliage en poudre à base de métaux comme l’argent, l’étain et le cuivre, représentant un produit toxique strictement contrôlé au niveau international par la Convention de MIinamata (ville japonaise) sur le mercure, que le Congo a signée le 8 octobre 2014 et ratifiée le 6 août 2019 au secrétariat de la Convention. L’exposé présenté par le Dr Eugène Loubaki a fait comprendre que la toxicité du plomb utilisé pour faire obturer une dent cariée, autrement dit de l’amalgame dentaire est, connue de la plupart des médecins dentistes.
Au niveau africain, ce sont les organisations de la société civile qui ont convenu de faire du 13 octobre de l’année la journée de sensibilisation sur cette question pour une interdiction totale de l’amalgame dentaire.
La convention de Minamata est un instrument juridique contraignant, mis en place pour protéger la santé humaine et l’environnement contre les effets nocifs du mercure, une substance très toxique. C’est ainsi qu’il est proposé d’utiliser le composite, par exemple le ciment ionomère, qui est un produit alternatif, ne contenant pas de toxicité, contrairement à l’amalgame dentaire connue sous l’appellation de plomb.
Joseph Mounzingoula a certifié qu’au niveau de notre pays, «il n’y a pas encore une étude réalisée, mais ce qu’on constate les dentistes continuent à utiliser l’amalgame dentaire, alors qu’ils sont sensibilisés que le mercure contenu dans l’amalgame dentaire est toxique», a-t-il dit.

Ph. B.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 décembre 2020 13 h 51 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (53 770)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 925)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 189)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 4
  • 2 828
  • 2 037
  • 58 149
  • 2 décembre 2020
at tristique dictum Phasellus tempus odio in Aliquam leo suscipit