Sélectionner une page

JAPON : Yoshihide Suga, prochain Premier ministre

JAPON : Yoshihide Suga, prochain Premier ministre

A la tête du gouvernement depuis huit ans, Shinzo Abe s’apprête à passer le témoin à son successeur: Yoshihide Suga. Personnage atypique, le prochain chef de l’exécutif du pays du «Soleil levant» a été élu à la tête du Parti libéral-démocrate (PLD). Agé de 71 ans, son parti l’a désigné, lundi 14 septembre 2020, à une écrasante majorité. Il va ainsi assumer les hautes affaires de ce pays d’Asie, à la suite de son prédécesseur qui a annoncé sa démission pour raisons de santé.

Le prochain Premier ministre du Japon doit être confirmé à ce poste mercredi 16 septembre par l’Assemblée nationale et pour la fin du mandat qui court jusqu’à l’automne 2021. C’est un fils d’agriculteur, très proche conseiller de son prédécesseur Shinzo Abe. Avec ce choix, d’aucuns affirment que depuis son retour au pouvoir en 2012, le PLD, fait le choix de la continuité.
Considéré comme une anomalie au sein de son parti, Yoshihide Suga, fils d’un cultivateur de fraises et d’une enseignante, a semble-t-il financé ses études en enchaînant les petits boulots comme manutentionnaire dans une usine de cartons, et dans le grand marché aux poissons de la capitale, Tokyo. Un profil inconnu pour le parti conservateur dominé par les héritiers de grandes familles politiciennes, remontant à avant la Seconde guerre mondiale, et parfois même à l’époque féodale.
Il est originaire du Nord du Japon, de la région du Tohoku, «une des provinces traditionnellement considérée comme dure, pauvre» et connu sous le nom de «pays des neiges». Ce qui, selon une certaine source lui donne un côté «ancré dans la réalité», «qui peut être très sympathique pour une partie de la population japonaise attachée à des traditions, à une image du Japon ancien qui est en train de disparaître dans les villes». L’homme met volontiers en avant ces origines rurales.
Après des études de droit, celui qu’on soupçonne être au cœur de la politique intérieure de Shinzo Abe devient assistant parlementaire d’un élu de Yokohama, où il se fait élire en 1987, à 28 ans, conseiller municipal. Neuf ans plus tard, il devient député de cette grande ville de l’Est du Japon (proche de Tokyo) où il est régulièrement réélu.
Artisan du retour au pouvoir en 2012 de Shinzo Abe, le prochain chef de l’exécutif de son pays est récompensé par le Premier ministre qui le nomme porte-parole et secrétaire général du gouvernement. Un poste stratégique où il est «au cœur de toute la mise en œuvre et même en partie des choix politiques et économiques» de ces huit dernières années. Ce qui probablement «a rendu sa candidature incontournable».
Au cœur des Abenomics, destinés dès l’arrivée de Shinzo Abe à relancer l’économie du pays, il a également décidé d’un contrôle plus important du cabinet du Premier ministre sur les grandes administrations pour les reprendre en mains, s’octroyant au passage la réputation d’un tacticien habile, qui a réussi à mettre au pas la puissante bureaucratie japonaise. C’est lui qui avait lancé une politique d’ouverture au tourisme en favorisant l’octroi des visas aux pays asiatiques, particulièrement aux voisins Chinois.
On dit de lui qu’il a eu un rôle majeur pour que le TPP (l’Accord de partenariat transpacifique, un traité de libre-échange visant à intégrer les économies des régions Asie-Pacifique et Amérique) survive, en 2017, au départ des Etats-Unis de Donald Trump. Il devrait poursuivre la politique étrangère de Shinzo Abe, caractérisée par la «fermeté à l’égard de la Chine en essayant de préserver des liens en raison des intérêts économiques, et préserver absolument l’alliance avec les Etats-Unis».
Peu connu des Japonais pour sa discrétion, Yoshihide Suga n’est affilié à aucune faction au sein du PLD. Pendant sa campagne, il a indiqué que ses priorités seraient la lutte contre le coronavirus et le redressement économique du Japon.

Aristide Ghislain NGOUMA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

26 septembre 2020, 03: 46

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 406)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (10 149)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (7 081)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 32
  • 22 964
  • 1 923
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
porta. velit, mi, dolor. tristique mattis id, Curabitur