Sélectionner une page

Infrastructures : Améliorer la pêche maritime et sa gestion durable

Infrastructures : Améliorer la pêche maritime  et sa gestion durable

En vue d’accroître la production de la pêche maritime et perfectionner la gestion de son environnement, un projet dit «Amélioration des conditions d’exercice de la pêche maritime et la durabilité de sa gestion au Congo» a été initié par le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche. Ce projet bénéficie, entre autres, de l’appui de l’Union européenne, de l’Agence française de développement (AFD) et du Port autonome de Pointe-Noire. Son comité de pilotage s’est réuni en session inaugurale le 9 mars 2021 à Pointe-Noire, pour examiner les documents permettant de le rendre effectivement opérationnel.

Le projet d’amélioration des conditions d’exercice de la pêche maritime et la durabilité de sa gestion au Congo consiste à mettre en place un cadre juridique approprié de la pratique de la pêche maritime au Congo, afin de garantir une exploitation durable des ressources halieutiques, dans un environnement adéquat. Ainsi peut-on résumer le but de ce projet qui, de manière spécifique voudrait atteindre quatre principaux objectifs.
Il s’agit notamment d’améliorer la gestion du futur port de pêche industrielle à construire, intégrer la pêche artisanale dans l’économie nationale, assurer le suivi, le contrôle et la surveillance de la flotte nationale, et enfin, suivre l’évolution des pêches à travers les statistiques de collecte et l’analyse des données scientifiques en vue d’en assurer la durabilité.
Le comité de pilotage de ce projet a été présidé par M. Michel Elenga directeur de cabinet du ministre d’Etat Henri Djombo l’Agriculture, de la pêche et de l’élevage. Les membres de ce comité ont au cours de leurs travaux déterminé les différentes composantes de ce projet définis comme suit: les infrastructures à mettre en place, la gestion du futur port de pêche maritime industrielle et artisanale, le contrôle et la surveillance des pêches, le suivi scientifique et la tenue des statistiques; ainsi que la gestion et coordination de l’ensemble du projet dont la durée est de 42 mois.
Une fois mis en place et réellement effectif, ce projet permettra au Congo de disposer d’un arsenal juridique et réglementaire complet en matière de pêche maritime, tandis que le port de Pointe-Noire bénéficiera d’infrastructures appropriées et performantes. Pour sa part, l’administration des pêches aura les capacités de contrôle et d’inspection renforcées, lui permettant d’exercer efficacement ses missions régaliennes, a expliqué Michel Elenga .
On retiendra pour mémoire, que le Projet d’amélioration des conditions d’exercice de la pêche maritime et la durabilité de sa gestion au Congo est une composante du programme d’extension des infrastructures du Port autonome de Pointe-Noire. Il est financé par l’AFD, sur un concours de prêt consenti l’Union européenne à plus de 19 milliards de FCFA a dit Mme Camille Pubill chargée de la coopération forêt et environnement à la délégation de l’UE au Congo. La diplomate qui représentait cette institution lors de la session inaugurale de ce comité de pilotage a précisé que 3 milliards de FCFA sont dédiés à la composante visant l’amélioration de la gestion des ressources halieutiques de la République du Congo.

Jean BANZOUZI MALONGA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 18 h 09 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 761)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 507)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 845)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 17
  • 10 525
  • 15 694
  • 391 631
  • 21 avril 2021