Fondation Notre-Dame d’Afrique (Ordre des frères mineurs) : Le premier «chapitre de nattes» se tient à la fraternité Sainte-Claire, à Djiri

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

L’Ordre des frères mineurs et de pauvres dames (Sœurs Clarisses) au Congo-Brazzaville tient son premier «chapitre de nattes», du 11 au 15 avril 2011, à la fraternité Sainte-Claire, à Djiri (au Nord de Brazzaville), auquel participent toutes les composantes de la grande famille franciscaine au Congo-Brazzaville et quelques frères mineurs de la Province Saint-Benoît l’Africain de la République Démocratique du Congo.

 

 

Le terme «chapitre», François le doit à la Tradition cistercienne (moines cisterciens) qui, après le premier office du matin, l’abbé devrait lire un chapitre de leur règle et donner des orientations pour la journée. Ce qui revient à dire que «faire chapitre», c’est organiser, ensemble, la vie de la communauté. Chez les frères mineurs (Franciscains), le «chapitre» est un temps fort où, pendant une grande assemblée, les frères prennent des grandes décisions sur l’avenir de l’Ordre, en général, ou d’une Custodie ou une Fondation, en particulier. Le «chapitre» est, donc, une grande assemblée générale où participent les frères solennels de l’entité. Et la Fondation Notre-Dame d’Afrique, qui est au Congo-Brazzaville, tient ses chapitres chaque trois ans.

Mais, qu’en est-il du «chapitre de nattes»?

En 1219, le 30 mai, en la fête de la Pentecôte «le très fidèle serviteur du Christ, Saint-François, tint, une fois, un chapitre à Sainte-Marie des Anges. A ce chapitre, se trouvèrent réunis plus de cinq mille frères» (Fioretti 18). Tellement qu’ils étaient nombreux, certains frères dormaient sur des nattes: d’où la nomination de «chapitre de nattes». Ce «chapitre de nattes» a connu la présence de Saint-Dominique et d’Hugolin, qui devint Pape, en 1227, sous le nom de Grégoire IX. La particularité de cette rencontre est purement spirituelle.

Parmi les grandes questions à l’ordre du jour, il y a le vécu du charisme de l’Ordre dans la Fondation, la vie de prière des frères, la fraternité, la présence de la famille franciscaine au Congo… On peut être tenté de le confondre à une retraite spirituelle, mais il n’en est pas ainsi. En effet, le «chapitre de nattes» est un temps de ressourcement spirituel et de retour aux origines de l’ordre. Pendant cinq jours, les frères franciscains repartent à la source de leurs origines, pour goûter, une fois de plus, à la richesse de leur charisme. Ce chapitre-ci est modéré par le frère Roch Ekouerembahe, Ofm, premier franciscain de la Fondation. Les conférences sont animées par le frère Benoît Mutombo, O.f.m, recteur du scolasticat Bienheureux Jean XXIII de Kolwezi, au Katanga, en RDC.

En outre, sont invités à ce «chapitre de nattes», les frères mineurs du Congo- Brazzaville et quelques uns de la RDC, les Pauvres-Dames (les Sœurs Clarisses), les Franciscaines missionnaires de Marie, les  sœurs de Saint-Antoine de Padoue, les sœurs missionnaires de la doctrine chrétienne, l’Ordre franciscain séculier, les sœurs de Saint-Joseph de Cracovie, les Volontaires d’inspiration franciscaine et la jeunesse franciscaine. Nous comptons sur vos prières, afin que cette première expérience soit une réussite. In Christo!

Frère Begnito MACKAYA
OFM