Diocèse d’Impfondo : Mgr Jean Gardin a pris possession de son siège et a ordonné deux diacres

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Nommé à la tête du nouveau diocèse d’Impfondo, le 11 février 2011, par le Saint-Père et ordonné évêque le 26 mars dernier à Brazzaville, Mgr Jean Gardin a pris canoniquement possession de son siège, à Impfondo, dimanche 10 avril 2011. Comme le veut la tradition, c’est Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, qui l’a installé sur sa cathèdre, en présence des évêques membres de la Conférence épiscopale du Congo, et du nonce apostolique au Congo et au Gabon, Mgr Jan Romeo Pawlowski. La cérémonie marquant cette intronisation s’est déroulée sur le parvis de la cathédrale Saint-Paul d’Impfondo, bondé d’une foule de fidèles chrétiens. On y a noté la présence des autorités politico-administratives et militaires nationales et locales et des représentants des confessions religieuses soeurs.

Jubilant, chantant et dansant, la chrétienté d’Impfondo n’a pas fait l’économie de sa pleine joie, pour recevoir son évêque, le tout premier de ce jeune diocèse, érigé il y a à peine deux mois; diocèse né de la préfecture apostolique de la Likouala, érigée en l’an 2000. Au cours d’une célébration eucharistique qui a duré plus de trois heures, les chrétiens d’Impfondo et toutes les délégations venues de tous les diocèses du Congo et de l’étranger, ont rendu grâce à Dieu et ont exprimé leur gratitude au Saint-Père, pour avoir élevé Impfondo au rang de diocèse, en y nommant Mgr Gardin, jusqu’ici préfet apostolique, comme premier évêque résidentiel. Comme à Owando il y a une semaine, la cérémonie d’intronisation du tout nouvel évêque d’Impfondo a débuté par la lecture des bulles. Mgr Jan Romeo Pawlowski, a lu la bulle érigeant le diocèse d’Impfondo. Et Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque de Kinkala, président de la Conférence épiscopale du Congo a lu la bulle de la nomination de Mgr Jean Gardin à la tête de ce diocèse. Après quoi, le tour est revenu à Mgr Hervé Itoua, évêque émérite de Ouesso, qui a traduit en lingala, la bulle de nomination.

Peu après, les évêques, tous les prêtres concélébrants se sont dirigés en procession vers la cathédrale Saint-Paul, pour vivre le point culminant de cette cérémonie, l’intronisation, par Mgr Milandou, du premier évêque du diocèse d’Impfondo. Puis, la cérémonie s’est poursuivie par le traditionnel rituel d’accueil de l’évêque par les chefs coutumiers qui lui ont remis les symboles d’usage. Les prêtres du diocèse, les communautés religieuses et deux représentants des laïcs sont passés à tour de rôle devant l’évêque pour lui faire obéissance, signe  d’acceptation de son au-torité.

Dans son homélie, qu’il a prononcée en français mêlé de  lingala, le nouvel évêque a insisté sur l’affermissement du triptyque foi, unité et joie des chrétiens, des filles et fils de la Likouala. Lui qui a choisi pour parole de vie: «Je suis venu pour vous servir».

«Sur le blason que j’ai choisi, figure le dessin d’un poisson, en grec icpus (…) qui veut dire: Jésus Christ, Fils de Dieu, Sauveur. C’est dans la joie que nous accueillons la création du diocèse d’Impfondo. Cette joie est pour nous tous. La Likouala a été détachée du diocèse de Ouesso il y a dix ans», a indiqué Mgr Gardin.

La prise de possession canonique du siège épiscopal par Mgr Jean Gardin à Impfondo est, en fait, cette triple joie bien décrite par le nouvel éveque lui-meme. Joie de l’érection du diocèse, de la nomination et de l’ordination de l’évêque et de l’ordination de deux diacres: Roch Fernand Pandi du diocèse de Nkayi et Dile Dave Bea Moungassango du diocèse d’Impfondo. «Sur le blason de la devise que j’ai choisie – ce n’est pas ma parole -, c’est la parole du Christ dont je suis le reflet (…). A vous qui allez être ordonnés diacres tout à l’heure, le Christ vous a choisis pour être au service du Seigneur. Votre vocation, en tant que diacres et plus tard en tant que prêtres, est toujours de servir, en toute circonstance. A vous les jeunes diacres et aussi à vous tous ici rassemblés, toutes vos activités sont orientées vers le don de la vie. Pour me résumer, faites confiance au Christ (…)», a conclu Mgr Gardin.

Si l’ordination diaconale, la série des mots de remerciements par différents intervenants et la lecture, par l’abbé Jean Arthur Mbumba, chancelier, de l’attestation de prise de siège, ont constitué les autres temps forts de cette cérémonie riche en couleurs et en symboles, il convient de relever tout de même les paroles de Mgr Portella qui, au nom des évêques membres de la  Conférence épiscopale du Congo, a souhaité un bon accueil «à celui qui était déjà dans la conférence, comme préfet apostolique, et maintenant comme évêque». De même, il y a eu aussi cette valeur d’unité évoquée par Firmin Ayessa, le ministre d’Etat, directeur de cabinet du chef de l’Etat, dans son mot de circonstance. Firmin Ayessa a rappelé qu’il y a un peu plus de dix ans, le président de la République Denis Sassou Nguesso confiait le Congo à Dieu, expression du trait d’union entre sa charge d’homme d’Etat et sa collaboration avec les autorités de l’Eglise au Congo.

Le ministre Ayessa a, également, souligné que chaque fois qu’ils l’ont pu, le président de la République et son épouse ne se sont pas montrés indifférents, pour soutenir les entreprises de l’Eglise. Il a formulé une pensée spéciale et pieuse envers l’abbé Pierre Marie Mopiako, premier prêtre de la Likouala, décédé il y a 38 ans, en 1973, à l’âge de 40 ans. Avant de souhaiter, au nom du couple présidentiel, un ministère éclatant et exaltant au nouvel évêque d’Impfondo.

Notons que le nouveau diacre du diocèse de Nkayi, Roch Fernand Pandi, est probablement le deuxième de ce diocèse, à avoir travaillé dans la Likouala, comme stagiaire prédiaconal, après l’abbé Joseph Mabelé, l’actuel aumônier des Sœurs visitandines à Loudima,  dans le diocèse de Nkayi.

Aristide Ghislain NGOUMA
Envoyé spécial à Impfondo

 

Informations supplémentaires