Foceb (Fondation Cardinal Emile Biayenda) : Don de dix tricycles à des personnes vivant avec handicap

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Samedi 19 mars 2011, le siège de la Foceb (Fondation cardinal Emile Biayenda), à Moungali, le 4ème arrondissement de Brazzaville, a abrité la cérémonie de remise de dix tricycles aux personnes vivant avec handicap, prises en charge par ladite fondation. D’une valeur de 2,5 millions de francs Cfa, les dix tricycles sont un don de la paroisse Santa Domitilla Dilatina d’Italie, de la famille Stara-Bongiovanni Tintori Pavore d’Italie et du nonce apostolique. 

La cérémonie de remise des dix tricycles aux heureux récipiendaires s’est déroulée avec l’animation de la musique de l’orchestre Foceb Sound, en présence de Mgr Jan Romeo Pawlowski, nonce apostolique au Congo et au Gabon, accompagné du secrétaire de la nonciature, ainsi que de nombreux invités.

En dehors des heureux récipiendaires, on notait, également, la présence d’une dizaine de mal-voyants et de nombreux enfants orphelins pris en charge par la Foceb, tous habillés en uniforme, don du nonce apostolique.

Satisfaite de ce don, Sœur Marie Brigitte Yengo, présidente de la Foceb, a déclaré que c’est un geste de cœur et de compassion fait par les donateurs Italiens, particulièrement le nonce apostolique, envers les personnes vivant avec handicap.

Prenant la parole, à son tour, le nonce apostolique a déclaré que ce geste est une forme de solidarité et de générosité des amis italiens, car le handicap est une opération de vie. «Nous avons besoin de faire avancer l’Evangile de Jésus-Christ à travers ce genre de gestes de charité, d’amour et de compassion. En rapport avec cette cérémonie, nous remercions tous les bienfaiteurs qui s’évertuent pour le bien-être des personnes handicapées», a souligné Mgr Jan Romeo Pawlowski.

En outre, le nonce apostolique a annoncé, à l’assistance, l’ouverture, dans les jours à venir, d’une école de braille, à Brazzaville, avec dotation de tableaux, en vue de permettre aux mal-voyants de s’appliquer en écriture braille. «Ce geste est une forme de soutien aux personnes vivant avec handicap, car on n’est pas né handicapé, mais on le devient», a précisé Mgr Jan Romeo Pawlowski.

Hormis des tricycles, offerts à dix handicapés, il y avait aussi un don d’une machine à coudre, offerte à une fille apprenant la coupe-couture. A la fin de la cérémonie, tous les bénéficiaires ont reçu des chapelets des mains du nonce apostolique.

Pascal BIOZI KIMINOU

Informations supplémentaires