Presse religieuse : Treize ans après, «Le Ressuscité» a atteint son trois-centième numéro

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Fondé le 25 avril 1999, à Pâques, par  l’abbé Bogdan, le bulletin paroissial «Le Ressuscité», paraissant dans la paroisse Jésus Ressuscité et de la Divine Miséricorde, a atteint son 300ème numéro. A cette occasion, une messe d’action de grâces a été célébrée, dimanche 27 novembre 2011, premier dimanche du temps de l’Avent, par  Mgr Yves Marie Monot, évêque de Ouesso, et concélébrée par quatre prêtres: les abbés Bogdan Piotrowski, curé de la paroisse et directeur de publication, Parfait  Gladys Batékouahou, deuxième vicaire, Alex Guy Noël Bafingat, vicaire de la paroisse Sainte Rita, et Silvère Renaud Kinzonzi, curé de la paroisse Saint Jean Marie Vianney de Mouléké, ainsi que Jessy Biyoudi (diacre).

Toute l’équipe qui anime le bulletin paroissial «Le  Ressuscité» était présente à la messe d’action de grâces célébrée à l’occasion du trois-centième numéro. On peut noter Fulbert Kimina-Makumbu, Philippe Mounguiala et Hilaire Kinzonzi. Ancien directeur de La Semaine Africaine et enseignant les cours de la presse écrite au sein de la paroisse, Bernard Mackiza y était également présent. Les journalistes des autres médias, à savoir: La Semaine Africaine et D.r.t.v (Digital radio televison) se sont associés à la joie de leurs confrères du bulletin «Le Ressuscité».
Au début de la messe, Mgr Yves Monot a déclaré: «C’est une messe d’action de grâces  dans la joie et la satisfaction du travail réalisé par les collaborateurs, ensemble avec le directeur de publication et le rédacteur en chef. Le Ressuscité est pour nous la possibilité de recevoir l’information et de pouvoir accueillir une formation à la foi et à la vie de l’Eglise».
L’homélie de l’abbé Bogdan Piotrowski s’est appésantie sur le temps liturgique de l’avent que l’Eglise propose, à être vigilant, car le jour et l’heure ne sont pas connus. Il a exhorté les chrétiens à témoigner, toujours, l’amour de Dieu, dans leurs milieux de vie, comme le font les collaborateurs, dans la disponibilité et la prière, en rédigeant les articles. «Depuis 13 ans, nous avons notre petit journal, 300ème  numéro du travail acharné de nos journalistes. C’est aussi notre responsabilité en tant que chrétiens d’écrire, pour mieux informer les autres», a-t-il déclaré.
Après le chant d’action de grâces, l’abbé Bogdan a remercié Mgr Yves Marie Monot  pour sa disponibilité d’avoir célébré cette eucharistie. Ses remerciements se sont adressés  également à ceux qui contribuent, pour la réussite de ce bulletin, à savoir: La Semaine Africaine qui veille toujours sur ce bulletin, et l’abbé Christian Moussavou, qui est le rédacteur en chef pour sa particulière attention. Mgr Yves Marie Monot, quant à lui, a remercié l’équipe qui réalise ce bulletin. «C’est une illustration de qualité entre le clergé et les laïcs, pour cette vocation de faire grandir notre foi dans l’église et dans la société», a-t-il renchéri, en invitant le peuple de Dieu à acheter Le Ressuscité pour s’informer.
Signalons que «Le Ressuscité» est un bulletin bimensuel et sa ligne éditoriale est d’intégrer le message chrétien et l’enseignement de l’Eglise dans la nouvelle culture des moyens de communication sociale. La trois-centième édition compte vingt pages.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Informations supplémentaires