CAN 2012 de football : Les seize de prêts à en découdre

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Libreville et Franceville, au Gabon, Malabo et Bata, en Guinée Equatoriale, ont mis leurs meilleurs atouts. Tout est, maintenant, fin prêt. Pour accueillir tout le gotha du football africain. Les quatre villes n’attendent plus que leurs hôtes respectifs. Ils seront quatorze, sept dans chacun des deux pays, qui viendront du sud, de l’ouest, de l’est et du nord de l’Afrique. Tous appelés pour un même culte, celui du ballon rond. Et pérenniser, si l’on ose dire, une aventure qui a pris en otage des bataillons d’hommes et de femmes, depuis… 55 ans.


Anciens vainqueurs de l’épreuve ou non, huppées ou non, les seize équipes de la CAN Gabon-Guinée Equatoriale 2012 seront en point de mire, du 21 janvier au 12 février 2012, sur les différents sites préparés à coup d’évidents sacrifices financiers, pour célébrer la 27ème Coupe d’Afrique des nations, la sixième du troisième millénaire. Ces sélections nationales se sont démarquées à l’issue d’éliminatoires très colorées, excepté, bien sûr, le Gabon et la Guinée Equatoriale, les deux pays coorganisateurs de cette édition, qualifiés d’office. Elles ne sont pas des inconnues dans l’arène. On n’a pas fini d’admirer, d’ailleurs, le palmarès de certaines d’entre elles, comme le Ghana, quadruple champion d’Afrique (1963, 1965, 1978 et 1982), tandis que quatre autres, notamment le Soudan (1970), le Maroc (1976), la Côte d’Ivoire (1992) et la Tunisie (2004),  ont, déjà, eu à embrasser, une fois, le trophée continental. Ces cinq équipes constituent un groupe très restreint, mais relevé. Les onze autres équipes, assidues ou non, à la phase finale, tenteront, pour la énième fois, pour les unes, pour la première fois, pour les autres, de défier ces ogres de champions. Et elles ne seraient pas sans ambitions, bien au contraire. Elles brûlent de l’envie d’en découdre, sportivement bien sûr, tout de suite, avec eux, de l’emporter, à leur tour. Ce sont: Mali, Guinée, Burkina Faso, Niger, Gabon, Botswana, Angola, Sénégal, Guinée Equatoriale, Zambie et Libye.
Finalement, seront absents à Gabon-Guinée Equatoriale 2012, quatre grosses cylindrées, qui n’ont pu arracher leur place pour cette CAN: Egypte (sextuple champion), Cameroun (quadruple champion), Nigeria et la République Démocratique du Congo (doubles champion). Et, dans une certaine mesure: Algérie et Afrique du Sud (une fois champion). Deux autres anciens champions, mais essoufflés, habitués, désormais, à n’applaudir que les autres, seront, une fois de plus, absents: Ethiopie et Congo-Brazzaville.  
Cela étant, spécialistes et observateurs du football africain pointent Ghanéens et Ivoiriens comme principaux favoris de l’épreuve. Réussiront-ils à s’éclater ou feront-ils mentir le pronostic en leur faveur? Ils seront, de toute façon, condamnés à se surpasser. La victoire est, certes, au bout des godasses à crampons, mais aussi, dans la tête. Ceux qui l’oublieront rentreront les mains sur la tête. Naturellement, ils seront nombreux, puisqu’une équipe seulement montera sur la plus haute marche du podium, pour soulever, le soir de la finale, le prestigieux trophée de champion continental.

G. M.


Informations supplémentaires