DECONFINEMENT : Les acteurs des sports collectifs dans la salle d’attente

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le Gouvernement a activé la seconde phase du déconfinement. Dans le secteur des activités sportives, si la reprise des compétitions des sports individuels a été autorisée, les sports collectifs comme le football, sport-roi, doivent toujours attendre avant de pouvoir reprendre leur activité.


Les compétitions des sports individuels de compétition peuvent reprendre à partir du mardi 23 juin, à condition, comme pour les autres secteurs, de respecter les mesures de prévention adaptées, a souligné Clément Mouamba. Les règles sanitaires générales à respecter sont, entre autres: pas de rassemblement de plus de 50 personnes dans l’espace public fermé ou ouvert; application des gestes barrières et respect de la distanciation physique.
On imagine donc que les infrastructures adaptées aux sports individuels, qui étaient encore fermées (gymnases, salles de sport privées, piscines…), peuvent rouvrir sous de strictes conditions sanitaires. En principe, le ministère des Sports doit penser à mettre à jour un guide d’accompagnement des reprises d’activités sportives pour aiguiller les gestionnaires d’établissements sportifs, publics ou privés.
Les sports collectifs restent en revanche en stand bye. En tout cas, c’est encore trop prématuré de parler de reprise. Le Gouvernement n’a pas encore estimé qu’il est temps de relancer les activités. Peut-être qu’il réfléchit encore sur les moyens de reprise, avec les structures habilitées. Ce sont des sports de contact, donc le risque est partout : sur le banc, dans les vestiaires, dans l’enceinte sportive en général. La pratique de ces sports en cette période de pandémie est un vrai casse-tête, et pour les joueurs et pour les dirigeants à tous les niveaux.

Jean ZENGABIO

Informations supplémentaires