Projet de renforcement de la gouvernance des finances publiques : L’Union européenne a fait don de matériel informatique et de télécommunication à la direction générale des douanes et des droits indirects

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans le cadre de l’exécution du projet de renforcement de la gouvernance des finances publiques au Congo, l’Union européenne a fait don d’équipements informatiques et de télécommunication à la direction générale des douanes et des droits indirects. La cérémonie de remise officielle de ce matériel a eu lieu le mardi 31 juillet 2012, au siège de la direction générale des douanes et droits indirects, à Brazzaville. C’est Mme Nicole Fischer, chargée d’affaires à la délégation de l’Union européenne au Congo, qui a remis ce don entre les mains de M. Jean-Christophe Okandza, directeur de cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’économie, du plan, de l’aménagement du territoire et de l’intégration, coordonateur du pôle économique et ordonnateur national du F.e.d (Fonds européen de développement), en présence de  M. Antoine Ngakegni, conseiller aux relations financières internationales du ministre des finances, du budget et du portefeuille public et de M. Iloky, directeur de la surveillance douanière, représentant le directeur général des douanes.

C’est dans le cadre du projet de renforcement des capacités de la gouvernance  des finances publiques, que l’Union européenne a financé, à hauteur de 116 millions de francs Cfa, l’acquisition de matériel informatique et de télécommunication composé de six serveurs, 55 ordinateurs et 32 imprimantes, destiné à la direction générale et aux différentes directions départementales des douanes et droits indirects.
Ce matériel apporte un soutien indispensable à la douane congolaise, pour relever les défis de la modernisation, en particulier le défi des nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication. Il va concourir à l’avènement d’un service douanier plus efficace, assurant des contrôles plus performants, grâce à l’anticipation et au renforcement du contrôle à postériori, à la standardisation et à l’archivage des données et des documents douaniers qui seront plus fiables et transmis en temps réel aux décideurs.
L’interconnexion ouverte entre les opérateurs, mais également entre les différentes applications de gestion du personnel, du contentieux, de la lutte contre la fraude, vont permettre une amélioration de la gestion et du fonctionnement des services douaniers.
Remettant le don, Mme Nicole Fischer a affirmé que «cette livraison n’est qu’une étape du processus profond de conduite du changement des douanes congolaises. Elle devra se poursuivre par des réorganisations internes, de nouvelles méthodes de travail, des actions de formation et une appropriation, à tous les échelons hiérarchiques».
«Avec l’appui d’un expert, vous avez déjà fait de grandes avancées dans des domaines comme la surveillance douanière, le toilettage du tarif douanier et le plan stratégique des douanes pour 2012-2016. Le travail va se poursuivre. Pour vous accompagner, nous venons de signer un avenant prolongeant la durée du projet d’une dizaine de mois», a-t-elle poursuivi.
Pour sa part, M. Antoine Ngakegni a apprécié la valeur du don reçu par la douane congolaise. «L’assistance de l’Union européenne à la douane, à  travers le projet de renforcement de la gouvernance des finances publiques, vient de connaître une phase décisive, par l’acquisition de ces fournitures. Il est le fruit du partenariat fructueux entre l’Union européenne et le gouvernement congolais. L’usage des équipements informatiques et de télécommunication dans l’environnement professionnel douanier devient incontournable avec la prolifération des nouvelles technologies de l’information et de la communication», a-t-il dit.
Recevant le don, Jean Christophe Okandza a mis l’accent sur les objectifs de résultats, de performance et d’image professionnelle, dans le concert des administrations douanières de la sous-région, des autres pays d’Afrique et du monde. «Les impacts attendus de ces équipements dans les services centraux de la  direction générale et de certains services départementaux ont pour noms: une accélération du système de dédouanement, un renforcement des contrôles, une sécurisation plus forte des recettes douanières et une facilitation plus accrue des échanges par télécommunication», a-t-il souligné. Le directeur de cabinet a indiqué que dans quelques jours, il sera également livré à l’inspection générale des finances des équipements informatiques et bureautiques, du matériel et du mobilier de bureau, dès que les conditions logistiques auront été réunies.
Pour sa part, M. Iloky a expliqué la répartition du matériel reçu au sein des différentes directions des douanes. «Ce matériel de travail sera réparti entre le siège et dans toutes les directions départementales, pour servir toute l’administration des douanes du Congo, parce que le parc informatique est devenu obsolète et il ne répond plus aux besoins d’aujourd’hui. Ce don de l’Union européenne est intervenu dans le but, purement, professionnel», a-t-il dit.
Une séance de démonstration du nouveau matériel a clôturé la cérémonie de remise officielle du don fait à la douane. Signalons qu’il y a deux ans et demi, l’Union européenne avait financé l’achat du matériel informatique à la lutte anti-fraude dans le domaine du commerce du sucre au Congo.