Journée internationale de la Douane 2012 : «Les frontières séparent, les douanes rapprochent»

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La communauté internationale a célébré la Journée internationale de la douane, le jeudi 26 janvier 2012, sous le thème: «Les frontières séparent, les Douanes rapprochent». Au Congo, la célébration de cette journée a été marquée par une grande manifestation, au Mémorial Pierre Savorgnan De Brazza, à Brazzaville, sous le patronage de M. Euloge Itoua, Conseiller à la fiscalité et aux douanes du Ministre des finances, du budget et du portefeuille public. Au cours de cette célébration, le Directeur général des douanes et des droits indirects, Jean Alfred Onanga, a rendu public  le discours du Secrétaire général de l’O.M.D (Organisation Mondiale des Douanes), Kunio Mikuriya, diffusé à cette occasion. Par ailleurs, dix Douaniers ont été primés par l’O.M.D. Ils ont ainsi reçu des certificats de mérite O.M.D, à cette occasion. Signalons que la cérémonie s’est déroulée en présence du Point focal de l’O.M.D au Congo, M. Gomez Tseket, Inspecteur principal des douanes. Nous publions, en intégralité, le discours du Secrétaire général de l’O.M.D, Kunio Mikuriya, lu par le Directeur général des douanes et des droits indirects, Jean Alfred Onanga. Mais, avant cela, le Conseiller Itoua a donné la substance du message du Ministre Gilbert Ondongo.

Dans son message, livré par son Conseiller à la fiscalité et aux douanes, Euloge Itoua, le Ministre congolais des finances, du budget et du portefeuille public s’est dit satisfait du choix du thème de la Journée internationale des douanes: «Les frontières séparent, les Douanes rapprochent». «Je me rejoins du choix de thème, car si l’arsenal juridique national ne suffit pas pour effacer les barrières, le dispositif judiciaire transnational le peut. Tout en sauvegardant les intérêts du Trésor public, je souhaite que la Douane congolaise s’investisse pleinement dans la vision stratégique de l’Organisation Mondiale des Douanes. C’est la Douane au 21ème siècle. Il s’agit de promouvoir les valeurs communes avec les Douanes des  pays frontaliers, d’établir les rapports de confiance et de favoriser  la fluidité du commerce international».

Message du Secrétaire général de l’O.M.D
Alors que l’Organisation Mondiale des Douanes s’apprête à célébrer son 60ème  anniversaire, cette année, il semble opportun de rappeler les valeurs que les fondateurs du Conseil de Coopération Douanière nous ont transmises en héritage, à savoir: l’importance de la coopération, et plus particulièrement la notion d’interdépendance entre les Douanes et leurs Partenaires.
Cet héritage se reflète dans la vision de la Douane au 21ème siècle qui sous-tend le travail de l’O.M.D. Les éléments constitutifs de cette orientation stratégique visent à favoriser la mise en œuvre du concept de connectivité, d’où ma décision de dédier l’année 2012 à la promotion de la connectivité sous le slogan «Les frontières séparent, les Douanes rapprochent».
Pour la communauté douanière internationale, la connectivité représente un ensemble de dispositions à l’échelle mondiale assurant une circulation fluide et en toute légalité des produits, services, personnes, technologies, capitaux, cultures et idées. La connectivité favorise le développement de partenariats, la recherche, le partage des connaissances et la conduite d’activités de renforcement des capacités. Elle ouvre ainsi la voie à la protection de la société, à la modernisation et au développement économique.
La connectivité implique un renforcement de la coordination, de la coopération et de la communication entre les administrations douanières, avec d’autres services gouvernementaux et institutions et avec le secteur privé, à l’échelon national, régional et international.
Les frontières sont synonymes de séparation et le principal défi pour les Membres de l’O.M.D est de trouver la meilleure méthode qui permettra d’accroître la connectivité, en ce qui a trait aux liens interpersonnels et institutionnels, ainsi qu’aux passerelles d’informations qui sous-tendent et facilitent la réalisation des principaux objectifs des administrations douanières.
La connectivité s’inscrit dans le prolongement naturel des thèmes choisis à l’occasion des Journées internationales de la Douane précédentes: la connaissance, en 2011, et plus particulièrement le partage des savoirs comme moyen d’améliorer l’efficacité des Administrations douanières; le partenariat Douane-Entreprises, en 2010 qui consistait à soutenir et à améliorer les relations professionnelles et les liens entre la Douane et le secteur privé; et la protection de l’environnement, en 2009, qui avait mis l’accent sur la nécessité d’une gestion coordonnée des frontières, afin de sauvegarder notre patrimoine naturel.
Il convient d’indiquer que la connectivité est basée sur trois piliers principaux: la connec-tivité des personnes, qui inclut le partenariat avec le secteur privé, ainsi que la promotion des savoirs et du professionnalisme; la connectivité des institutions, qui inclut la connectivité Douane-Douane et la connectivité entre la Douane et d’autres Administrations; et, enfin, la connectivité de l’information, qui agit comme catalyseur et s’articule autour du concept des Douanes en réseau international, du Guichet unique électronique et des solutions technologiques liées, notamment, à l’apprentissage et aux connaissances.
La connectivité joue un rôle central dans notre environnement et, puisque l’OMD célèbre, cette année, ses 60 ans au service de la communauté douanière internationale, il nous incombe à tous de promouvoir ce concept, en 2012, en le mettant en pratique, dès que l’opportunité se présente. Ainsi, nous renforcerons non seulement les administrations Membres de l’O.M.D, mais également, les partenaires travaillant avec les services douaniers, au quotidien, tout en respectant les valeurs que nous avons héritées. Je vous souhaite à tous et à toutes une excellente Journée internationale de la Douane.