Le ministre Claude Alphonse N’Silou en soins médicaux en France

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Président du R.c (Rassemblement citoyen), parti membre du R.m.p (Rassemblement de la majorité présidentielle) et ministre de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat, Claude Alphonse N’Silou s’est rendu à Paris, en France, le samedi 15 janvier 2011, pour des soins médicaux.

 

 

Alors qu’il avait passé les fêtes de fin d’année 2010,  en famille, en France, le ministre Claude Alphonse N’Silou avait saisi cette opportunité pour faire son bilan médical, avant de regagner la capitale, Brazzaville, le lundi 10 janvier 2011. Mais, il avait à répondre, de nouveau, à un rendez-vous médical, à Paris, les jours qui suivaient. Les médecins soupçonnaient une affection liée à une maladie d’origine inconnue appelée sarcoïdose.

A Brazzaville, cette affection se manifestant par une toux sèche, s’était aggravée quelques jours après, nécessitant son retour rapide en France. Avant son départ, le samedi 15 janvier dernier, le chef de l’Etat, Denis Sassou Nguesso, lui avait rendu visite, tout comme le ministre d’Etat Isidore Mvouba, coordonnateur du pôle des infrastructures de base, l’archevêque de Brazzaville, Mgr Anatole Milandou, et d’autres autorités nationales, pour le réconforter.

Le ministre N’Silou a pris le vol d’Air France, le samedi 15 janvier et quelques jours après son arrivée à Paris, il était reçu par ses médecins. Aux dernières nouvelles, son mal, la sarcoïdose, a été formellement diagnostiqué, grâce à un examen qui a nécessité son hospitalisation et une intervention chirurgicale.

En repos chez lui, dans une banlieue huppée de Paris, il est soumis à un traitement médical qui l’oblige à séjourner encore en France, pendant quelques semaines.

Joël  NSONI