Fondation Congo assistance-Synergie africaine : Fédérer toutes les organisations des premières dames d’Afrique

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Tel est le but de la réunion de ce groupe de travail technique entre la Fondation Congo assistante, de Mme Antoinette Sassou Nguesso, première dame du Congo et Synergie africaine, de Mme Chantal Biya, première dame du Cameroun, vendredi 20 janvier 2012, dans l’annexe 1 de l’auditorium du Ministère des affaires étrangères et de la coopération. Au menu de leurs débats: les réflexions sur la création d’une plate-forme de rapprochement des organisations des premières dames d’Afrique. La délégation de la Fondation Congo assistance était conduite par Blandine Lumandé, conseillère du chef de l’Etat, chargée des questions du genre et directrice de cabinet de l’épouse du chef de l’Etat, et  celle du Cameroun, par Jean Stéphane Biatcha, secrétaire exécutif de Synergie africaine.
C’est à la demande de ses consœurs premières dames d’Afrique que Mme Antoinette Antoinette Sassou Nguesso a pris l’engagement de faciliter ce projet de rapprochement de toutes leurs organisations, pour une fédération des énergies dans le but de leur permettre de mieux répondre aux souffrances des populations africaines.
La présence de la délégation de Synergie africaine à Brazzaville, est donc une réponse claire et favorable de Mme Chantal Biya à cette initiative. «Notre mission ici est de réexprimer le soutien de Mme Chantal Biya, présidente fondatrice de Synergie africaine. Nous sommes venus travailler avec la Fondation Congo assistance pour voir dans quelle mesure on peut œuvrer à la concrétisation de ce projet», a précisé Jean Stéphane Biatcha, secrétaire exécutif de Synergie africaine.
Pour lui, sa fondation compte œuvrer  dans ce projet en marquant, tout d’abord, son accord pour que ce rapprochement ait lieu, afin qu’il permette d’avoir de meilleurs résultats que ceux enregistrés jusqu’à présent.
Cette rencontre de Brazzaville fait, donc, suite à celle de Yaoundé, tenue du 10 au 13 novembre dernier. «Nous venons poursuivre avec toute la détermination due à tout le soutien de Mme Chantal Biya à cette démarche qui vise à faire en sorte que l’Afrique puisse parler davantage de manière cohérente. Nos échanges vont nous permettre d’analyser le concept de rapprochement, d’en mesurer les avantages, la stratégie et à faire des propositions pour faire aboutir cette démarche», a-t-il poursuivi.
Blandine Lumandé a, quant à elle, indiqué que le travail issu de cette réunion permettra de proposer un cadre clair pour relever ce chalenge, avec comme espoir que «ces deux équipes n’ont deviennent qu’une seule en vue d’augmenter notre force de plaidoyer et ainsi rassembler, convaincre et obtenir l’adhésion de toutes les parties concernées par ce projet de rapprochement des organisations des premières dames d’Afrique», a-t-elle dit.
Au terme de leurs travaux, la délégation Camerounaise a été reçue, en audience, dans la soirée, par Mme Antoinette Sassou Nguesso, dans la résidence officielle de Plateau.

Cyr Armel YABBAT-NGO 



Informations supplémentaires