7ème édition des oscars de la presse congolaise : Sous le signe de «la responsabilité politique et sociétale des médias»

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La 7ème édition des oscars de la presse congolaise a démarré le mercredi 23 février 2011, à l’hôtel de ville, sous le patronage du député-maire de Brazzaville, Hugues Ngouelondélé. Comme l’année dernière, la 7ème édition des oscars de la presse congolaise, est couplée aux journées scientifiques organisées sous le thème «La responsabilité politique et sociétale des médias», sous la direction de Guy Noël Sam’Ovhey Panquima, journaliste et maître assistant à l’université Marien Ngouabi.

 

 

Avec la participation d’une trentaine de journalistes venus des pays africains et européens, notamment du Cameroun, du  Gabon, de la  RDC,  de la RCA, de la Guinée Conakry, de la Guinée Equatorial, du Mali, du Benin, du Sénégal et de la France, qui se sont joints à ceux du Congo, la 7ème édition des oscars de la presse congolaise, une initiative de l’Association congolaise des journalistes reporters, que dirige notre confrère Adrien Wayi Lewi, a pour marraine Mme Marian Maylin. Elle est  placé sous le «haut patronage du président de la République, Monsieur Denis Sassou Nguesso».

Les travaux  de cette septième édition ont été ouverts par le député-maire de Brazzaville, Hugues Ngouelondelé, qui a souhaité, «au nom des Brazzavilloises et Brazzavillois, la cordiale bienvenue dans la ville capitale de la République du Congo et un  excellent séjour de travail sur la rive droite du fleuve Congo» aux délégations venues. «C’est ici le lieu de remercier les organisateurs et promoteurs de cet événement qui reconnaît et couronne les talents et le mérite des journalistes congolais qui se sont distingués dans l’exercice de leur profession à partir des critères du travail bien fait, et comme l’a rappelé, dans son discours de fin d’année, Monsieur le président de la République, Denis Sassou Nguesso», a-t-il poursuivi. Il a indiqué que la particularité de cette 7ème édition est d’aboutir à la mise en place d’un réseau panafricain des journalistes qui,  selon Adrien Wayi-Lewi, président du comité d’organisation des oscars de la presse congolaise, a pour vocation «de défendre et de sauvegarder la liberté de la presse, le respect et la promotion de l’éthique et de la déontologie, la promotion du processus de démocratisation dans les états africains, le renforcement des liens de confraternité entre les professionnels des médias sur le continent».

Plusieurs communications présentées par différents journalistes, responsables de médias ou d’associations de journalistes ont été données dans le cadre des journées scientifiques. La soirée de remise des oscars a lieu le vendredi 25 février à 19h,  à l’hôtel Olympic palace «avec la participation exceptionnelle de l’artiste Salif Keita».

Larissa ODZEBE

 

Informations supplémentaires