Ministère de la réforme foncière et du domaine public : Pierre Mabiala déterminé à protéger les réserves foncières de l'Etat

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les deux familles Kimbouala et Mazinga, propriétaires foncières, ont offert, gracieusement, à l'Etat, un terrain d'une superficie de 6.400m² au quartier 711, case Barnier, dans le septième arrondissement Mfilou, à Brazzaville. Cet espace servira à la construction  d'une école et d'un dispensaire pour ce quartier. C'est Pierre Mabiala, ministre de la réforme foncière et du domaine public, qui a patronné, mardi 20 septembre 2011, la cérémonie de remise de cette réserve foncière à l'Etat. C'était en présence du chef du quartier 711, case Barnier, Joseph Matoumona, et des notables dudit quartier.

Le ministre Pierre Mabiala a saisi l'opportunité de cette rencontre pour réaffirmer sa détermination à protéger les réserves  foncières de l'Etat, en mettant ces espaces à l'abri de toute occupation anarchique. Égal à lui-même, Pierre Mabiala, dans son tablier de foncier, de couleur orange, était accompagné de ses conseillers et techniciens, ainsi que de vingt-huit journalistes, tant de l'audio-visuel que de la presse écrite. Depuis un certain temps, le ministre de la réforme foncière et du domaine public a pris l'option de ne plus voir les choses à travers le prisme de son cabinet. Il fait, lui-même, le Saint-Thomas, en descendant sur le terrain.
Situé au quartier 711, case Barnier, le terrain dont il est question, aujourd'hui, a été, en réalité, légué à l'Etat depuis 1984. Mais, l'Etat n'avait jamais pris des dispositions pour le protéger. Avec l'arrivée de Pierre Mabiala à la tête du département de la réforme foncière et du domaine public, les choses se sont accélérées. Les services de cadastre sont passés sur ce terrain et ont établi le plan de bornage. Il ne reste plus qu'à procéder à son immatriculation, pour l'obtention du titre foncier.
Dans son mot de bienvenue, le modérateur de la cérémonie a rappelé le contexte dans lequel ce terrain a été offert à l'Etat. «Comme le dit un adage français, la plus belle femme du monde ne donne que ce qu'elle a. Dans ce contexte, les familles Kimbouala et Mazinga, constatant les occupations anarchiques dans la zone, protègent ce domaine qui a été réservé depuis 1984, par leurs défunts chefs de familles, et le lèguent ,officiellement, à l'Etat congolais, qui en fera bon usage, au profit du quartier 711 case Barnier», a-t-il rappelé.
Après avoir effectué la visite du site et procédé au dévoilement de la plaque, le ministre Pierre Mabiala a apprécié le geste citoyen des familles Kimbouala et Mazinga. Il a promis faire un bon usage du terrain, au profit de la collectivité. «Nous apprécions favorablement ce geste, parce qu'il s'agit, pour nous, de faire que l'Etat ait davantage de réserves foncières permettant au gouvernement de réaliser le Chemin d'avenir. N'oublions pas que le Chemin d'avenir, c'est moderniser et industrialiser le pays», a-t-il dit. Pierre Mabiala a rappelé la mission essentielle de son département. «Notre travail, aujourd'hui, consiste à faire que la gestion foncière, dans notre pays, se fasse en application rigoureuse de la loi et du règlement. Donc, les comportements anarchiques des citoyens, des compatriotes et même des étrangers sur la gestion de terre ne sont plus de mise», a-t-il indiqué.

Pascal-Azad DOKO

Informations supplémentaires