Culture

MUSIQUE : Le patriarche Edo Ganga est décédé à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

Moins d’une semaine seulement après la mort de Sambadio, un autre grand nom de la musique congolaise a tiré sa révérence: le patriarche Edo Ganga (Edouard Ganga, à l’état civil), cofondateur des mythiques orchestres OK Jazz (Kinshasa), les Bantous de la capitale (Brazzaville), et président d’honneur de l’Union des musiciens congolais (UMC).

Lire la suite...

DISPARITION : Aurlus Mabélé, le roi du soukous, emporté par le coronavirus

Note utilisateur:  / 0

Un peu plus de sept mois seulement après Fernand Mabala «Le grand Moumbafouneur», décédé le 4 août 2019 à Paris, en France, la famille musicale congolaise est de nouveau frappée par un deuil. Elle vient, en effet, de perdre un autre de ses monstres sacrés, Aurlus Mabélé, le géniteur et propulseur du soukouss, rappelé à Dieu le jeudi 19 mars, dans la capitale française. Emporté par le désormais célèbre coronavirus. Le chanteur était âgé de 67 ans.

Lire la suite...

CORONAVIRUS : Le secteur de la culture et des arts fortement impacté

Note utilisateur:  / 0

Parti de Chine en décembre dernier et récemment déclarée pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le coronavirus ou Cod-19 défraie la chronique et ne cesse de se répandre à travers le monde.

Lire la suite...

PREMIÈRE JOURNÉE LITTÉRAIRE DÉDIÉE À BENOÎT MOUNDELÉ-NGOLLO : Les œuvres de l’écrivain-général passées au peigne fin

Note utilisateur:  / 0

 

 

 

La Première journée littéraire dédiée aux dix-neuf œuvres littéraires de l’écrivain-général Benoît Moundelé-Ngollo, alias  Mouandzol’ ô Pama, a vécu. Elle s’est déroulée le samedi 22 février 2020, à l’amphithéâtre du Lycée de la Révolution, à Brazzaville. Elle a été précédée un jour avant de la cérémonie de présentation et dédicace du tout dernier livre de l’auteur titré: «Adieu mes lecteurs», sous-titré «Le mwana ntsouka de mes livres».

Lire la suite...

MUSIQUE : Le Collectif Jazz. Co entend ressusciter le jazz congolais

Note utilisateur:  / 0

 

 

 

Dans l’optique de faire renaître le genre musical qui est le jazz, un collectif de quatre sociétaires vient de mettre sur pied un club, dit Jazz.Co. Pour lancer, officiellement, ces activités, le groupe organise une soirée le 6 mars à l’espace «La Détente», à Bacongo, dans le 2e arrondissement de Brazzaville. En vue de donner un éclat à l’évènement, une conférence de presse en prélude a été coanimée par trois des quatre membres de ce collectif, le 4 mars dernier, au lieu précité.

Lire la suite...

Informations supplémentaires