Orchestre Les Bantous de la capitale : Virtuose du saxo, Nino Malapet est décédé à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La musique congolaise est en deuil. Elle vient de perdre l’un de ses baobabs: Nino Malapet (Jean-Dieudonné Malapet, à l’état civil), chef d’orchestre du très légendaire Bantous de la Capitale. Ce virtuose du saxo, né en 1935, a rendu l’âme, le dimanche 29 janvier 2012, au C.h.u (Centre hospitalier et universitaire) de Brazzaville. Des suites d’une maladie.
Depuis plus de quatre ans, pour raison de santé, justement, cet ex-membre d’Atomic Jazz, de Negro Jazz, et chef d’orchestre de Rock’A Mambo ayant collaboré avec des grands comme Grand Kallé, Franco et Tino Baroza, s’était vu interdire de jouer son instrument de prédilection. Du coup, il avait pris ses distances avec la scène musicale.
La veillée mortuaire de l’artiste se tient à son domicile, sis avenue des Trois Martyrs, à Ouenzé, le 5ème arrondissement de Brazzaville, vers le marché de Ouenzé (arrêt Mampassi), nous a laissé entendre Passy Ngongo Mermans, membre de l’orchestre Les Bantous de la capitale, que nous avons joint, lundi 30 janvier dernier, au téléphone. 
La Semaine Africaine présente ses condoléances aux Bantous de la capitale et à la famille de l’illustre disparu.

C.E.

Informations supplémentaires