7ème édition des «Tam-Tam d’or» : 51 artistes et groupes en lice à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Après deux années consécutives à Owando, dans le département de la Cuvette, les «Tam-Tam d’or», les trophées de la musique congolaise, reviennent à Brazzaville. Le chapitre 7 aura lieu, le samedi 25 février 2011, dans la salle Bent’si, au quartier Mpila. Après la réunion marathon du premier jury, composé des spécialistes de la musique, le lundi 23 janvier dernier, à la résidence Elonda, à une quarantaine de kilomètres, au nord de la capitale congolaise, la liste des nominés a été rendue publique par Médard Milandou Tsonga, manager exécutif de ce concept. C’était au cours d’une conférence qu’il a donnée, le mardi 24 janvier dernier, dans la ville-capitale. En présence d’un bon nombre du gratin de la presse culturelle congolaise.
Au total, ils sont 51 artistes et groupes à briguer,  cette année, les «Tam-Tam d’or», dans les treize catégories prévues. Et les lauréats seront désignés par un deuxième jury qui se réunira quelques heures avant la cérémonie de remise de prix qui s’annonce sous de bons auspices. Et sera placée sous le signe du renforcement de la coopération culturelle en Afrique centrale. «Nous allons mettre en avant la coopération culturelle en Afrique, surtout en Afrique centrale. Nous voulons amener, à Brazzaville, quelques artistes de la Guinée Equatoriale. Pour les faire découvrir ici, à Brazzaville. Donc, je crois que nous voulons également renforcer la coopération culturelle entre le Congo et la Guinée Equatoriale», a soutenu le manager exécutif des «Tam-Tam d’Or». Voici la liste exhaustive des nominés.

Découverte: Archimède Bissouaki (musique chrétienne, Pointe-Noire), Boma ngulu, folklore (Brazzaville).
Meilleur groupe, chorale ou individualité de musique chrétienne: Arsène Ngouele (Pointe-Noire), Les Bons bergers (Pointe-Noire), Archimède Bissouaki (Pointe-Noire).
Meilleur clip de musique chrétienne: «Yangalala» (Les Bons bergers, Pointe-Noire), «Fou de Dieu» (Belle Agniélé, Brazzaville), «Lusambulu»  (Arsène Ngouélé, Pointe-Noire), «Yamba lokumu» (Archimède Bissouaki, Pointe-Noire), «Bikamua» (Vannie Zora, Brazzaville).
Meilleur clip de musique typique: Ekoyebana (feat. Sheryl et Tonton Ben), Nzambé Mokonzi (Roga Roga, album Sorcellerie kindoki), Monalissa (Junior Vall), Wabawa (Blaise Oliveti, orchestre Division A1), MP4 d’Herman Ngassaky (orchestre MP3).
Meilleur spectacle de l’année: Extra Musica, au Palais des congrès de Brazzaville; Irène Makosso, à la Foire de Pointe-Noire; Belle Agniélé, à la Foire de Pointe Noire; concert GTKI B 26, à l’Institut Français du Congo (ex-CCF de Brazzaville); concert des 50 ans de Jacques Loubelo, à l’Institut Français du Congo.
Meilleure chanson étrangère: Nwa Baby (Flavour) du Nigeria; Zoropoto (Dj Arafat) de la Côte d’Ivoire; Jugement (Wenge Musica Maison Mère) de la RDC; Man Down (Rihana) des Etats-Unis; Boh (Zaïko Langa Langa) de la RDC.
Meilleur album: «Sorcellerie Kindoki» de Roga Roga; «Concentration» de Favelas Stars; «Balle à terre» de Palmade Atipo; «Kanga nzoto» de Patrouille des Stars Authentique; «Boule propre» de Julien Antonio.
Prix du Jury:
Diaspora: Dj Zidane dans son album «Sekoba» (France), Mpassi dans son album «Je serai là» (France), Harrold Nganga dans  «Afrique mon Afrique» (France), Sam Talanis dans «Vice versa» (France), Le Roi Zamuntu, avec son opus «Rage» (France).
Révélation: Merlin Bouton (artiste musicien), Division A1 (Orchestre), Varan de Komodo.
Musique métisse: Sheryl Gombo, dans son album «Etiyamboa» (Brazzaville), Ibrason Kololo dans «Tiadi» (Brazzaville), Kaly Djatou (Pointe-Noire).
Musique traditionnelle: le groupe Obeïtan (Brazzaville), le groupe Mantsieme (Brazzaville).
Musique tradi-moderne: T. Wani, avec son album «Art sans frontière», Pointe-Noire; Mindele bakuni, avec leur album «Mindele bakuni» (Brazzaville), Armel Kutana avec son album «Tchitchilie» (Pointe-Noire).
Lors de la 7ème cuvée des «Tam-Tam d’Or», des Prix du manager seront décernés aux artistes congolais et étrangers qui ont donné de la valeur à la musique africaine, et qui ont porté loin le flambeau de cette musique. Les lauréats sont: l’orchestre Zaïko Langa Langa (RDC), Marcel Mboungou, Michel Rapha, Théo Blaise Nkounkou, Tanawa et Nkila Mbongo, tous basés en France.
La 8ème édition des «Tam-Tam d’Or» pourrait se tenir à Dolisie, dans le département du Niari. «Nous avons reçu une offre de Dolisie, pour la 8ème édition», a annoncé Médard Milandou-Tsonga.  

Véran Carrhol YANGA

Informations supplémentaires