Décès de Cesaria Evora : La «Diva aux pieds nus» sera inhumée aujourd’hui au Cap-Vert

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Surnommée la «Diva aux pieds nus», à cause de son habitude de se produire pieds nus, la chanteuse cap-verdienne Cesaria Evora (Amalia Rodrigues, de son vrai nom) a rendu l’âme, le samedi 17 décembre 2011, à l’hôpital Baptista de Sousa de Mindelo, sur l’île de Sao Vicente, au Cap-Vert, où elle naquit il y a 70 ans. L’artiste y avait été admise, le vendredi 16 octobre soir, à cause d’une insuffisance respiratoire et une tension cardiaque élevée. Cize (c’est l’autre surnom de l’artiste), qui avait été contrainte de se retirer de la scène, en septembre 2011, pour raison de santé, sera portée en terre, ce mardi 20 décembre, sur l’île qui l’a vu naître. Après un vibrant hommage et le deuil de 48heures décrété par le gouvernement cap-verdien.

Ambassadrice de la  morna, une musique  du Cap-Vert (mélange de jazz et de musique latine, portugaise et créole) qu’elle a popularisée dans le monde, Cesaria Evora a vu le jour, le 27 août 1941, à Mindelo, sur l’île de São Vicente.
Fille d’un musicien et d’une cuisinière, elle faisait partie d’une fratrie de sept enfants. Son père, qui joue du violoncelle pour nourrir la famille, décède, alors qu’elle est à peine âgée de sept ans. Sa mère décide, alors, de la confier à un orphelinat.
C’est dès l’âge de seize ans que Cize chante dans des bars et soirées privées. Elle émerveille le public et gagne un peu d’argent. Sa musique s’articule autour des thèmes de la souffrance, la mélancolie et l’exil.
Avec sa voix qui porte et son look étonnant, elle attire, rapidement, l’attention. Mais la reconnaissance n’arrive que très tard, lorsqu’on lui propose de se produire à Lisbonne, pour une association de son pays. C’est là-bas, en 1988, qu’elle rencontre José Da Silva, un jeune Franco-capverdien qui devient son producteur et la persuade de partir pour Paris. L’artiste accepte et y enregistre son premier album, «La diva aux pieds nus». Le succès est immédiat, et elle en profite pour se produire, pour la première fois, dans la capitale française, au New Morning. En 1990, elle sort «Distino di Belita», un mélange de mornas acoustiques et de coladeras électriques. Avec «Miss Perfumado», sorti en 1992 et vendu à plus de 300 000 exemplaires, Cize remplit l’Olympia de Paris et part pour une tournée internationale, l’année suivante. On la compare, déjà, à Billie Holliday! Ses penchants pour l’alcool et le tabac ne sont un secret pour personne, et en 1994, quand sort la compilation «Sodade, les plus belles mornas de Cesaria», elle décide, enfin, de ne plus boire. Cette année là, elle signe, également, pour B.M.G, sous son label Lusafrica.
C’est grâce à l’album «Cesaria», disque d’or en France, que la chanteuse est nominée aux Grammy Awards, en 1995, et qu’elle part en tournée aux Etats-Unis, avant de parcourir, l’année suivante, les cinq continents, pour une centaine de concerts. En 1997, sort l’album «Cabo Verde», lui aussi nominé aux Grammy Awards, et suivi, un an après, d’un «Best of Cesaria Evora». De la Grèce au Japon, en passant par l’Israël, le Portugal, l’Inde et le Liban, 1998 et 1999 marquent deux années de tournée pour Cesaria Evora. Entre-temps sort l’album «Café Atlantico», enregistré à la Havane, et dont la plupart des chansons rappellent la nostalgie du Cap-Vert, sa ville natale Mindelo et l’océan. L’album de 2001, «São Vicente di longe», du nom de l’île qui a vu naître Cesaria, montre, également, son attachement à ses origines, à travers une musique de plus en plus cosmopolite, témoignage de son parcours. L’amour de la chanteuse pour les musiques africaines se dévoile par sa participation à l’album de Salif Keita, «Moffou»: ils chantent ensemble le splendide «Yamore». Enfin, «Anthologie: Mornas e Coladeras» clôt l’année 2002, avec des titres inédits comme la reprise de «Sodade» en duo avec Bonga.
Cesaria participe, ensuite, au disque «Drop the debt», en collaboration avec d’autres artistes, pour annuler la dette des pays en voie de développement, et devient l’ambassadrice du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, en 2003. La même année, elle enregistre son neuvième album studio, «Voz d’Amor», grâce auquel elle remporte le Grammy Awards, aux Etats-Unis, en 2004, puis une Victoire de la Musique en France. Pays où la chanteuse a été décorée Chevalier de la légion d’honneur, en 2009.
Après «Voz d’Amor», vont suivre Club Sodade - Cesaria Evora by... (remix, 2006), Rogamar (2006)  «Nha Sentimento» (2009) et Cesaria & ..., son dernier album, sorti en 2010.

Véran Carrhol YANGA


Informations supplémentaires