12e édition du festival international N’sangu Ndji Ndji : Une fête placée sous le thème «Pointe-Noire et changement climatique»

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

C’est sous le thème «Pointe-Noire et changement climatique» que va se tenir, à Pointe-Noire, du 1er au 5 juin 2016, la douzième édition du festival international  des musiques et arts N’Sangu Ndji Ndji. L’annonce a été faite, au cours d’un point de presse donné par Pierre Claver Mabiala, directeur dudit festival, vendredi 20 mai 2016, à l’esplanade de la résidence du consul de France, à Pointe-Noire.

Parmi les autorités de marque présentes à cette cérémonie, on a noté:Roland Bouiti Viaudo, député-maire de la ville de Pointe-Noire, Jean Luc Delvert, consul général de France à Pointe-Noire, Fabien Obongo, directeur départemental des arts et des lettres de Pointe-Noire, et le  général Jean Ollessongo, commandant de la zone de défense miliaire n°1.

«Cette année, nous allons encore rapprocher, bien que pour un petit temps, l’art et la culture des populations des quartiers, à travers la tenue de la douzième édition du festival international des musiques et des arts N’Sangu Ndji Ndji. Les artistes de grande expérience de la scène internationale, qui viendront de l’étranger, seront nos amis de tous les jours. La population de Pointe-Noire, ville hôte, aura, là, la possibilité de les côtoyer et d’échanger avec eux, en toute liberté, sur tous les sujets de l’art», a fait savoir, à la presse locale et internationale, Pierre Claver Mabiala, dans son propos de circonstance.
Le directeur du festival N’Sangu Ndji Ndji a saisi cette opportunité, pour présenter au large public, le menu du festival: «Tous les passionnés de l’art trouveront leur compte, il y aura des conférences-débats sur le thème de l’édition, afin de mieux informer et éduquer le public sur le phénomène du changement climatique qui menace dangereusement notre planète; des spectacles de danses; des ateliers de musique, de créations, de percussion…La liste n’est pas exhaustive». Il a conclu son point de presse, en dévoilant les lieux ou vont se dérouler les différentes activités du festival. Il s’agit, entre autres, de  l’Espace culturel Yaro; l’Institut français; l’Espace du Trentenaire et le Centre culturel Jean-Baptiste Tati-Loutard.

Equateur Denis NGUIMBI