13e édition des Sanzas de Mfoa, le Trophée des créateurs : Dix lauréats ont été primés

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Mercredi 24 février 2016, la salle Pierre Savorgnan De Brazza de l’I.f.c (Institut français du Congo), à Brazzaville, a servi de cadre à la cérémonie de remise des Sanzas de Mfoa, le trophée des créateurs, à dix lauréats qui se sont distingués par leur savoir-faire, au cours de l’année 2015. Dans les catégories sculpture, peinture, mode, théâtre, littérature, cinéma, musique et promotion culturelle.

L’acte XIII des Sanzas de Mfoa était placé sous les auspices de Bienvenu Okiemy, ministre de la culture et des arts. Il a été rehaussé de la présence de Mme Stephanie Sullivan, ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique au Congo, de Mme Simone Loubienga, administrateur-maire du 2e arrondissement, Bacongo, ainsi que de plusieurs autres personnalités.

Pour Beethoven Henri Germain Yombo, manager des Sanzas de Mfoa, le trophée des créateurs et promoteur de G.p.y (Groupe Pella Yombo), ce concept contribue à l’émergence et à la visibilité de certains et à l’hommage, de leur vivant, à d’autres. «Notre devoir de promoteur des arts et des lettres est de promouvoir et de célébrer nos artistes, créateurs infatigables du beau où s’égaillent nos esprits. Mais aussi, de leur dire qu’il est temps de s’organiser méthodiquement par des comportements responsables et dans des corporations spécifiques au service de la visibilité des œuvres de tous car, un cri seul, fut-il strident dans le désert de votre détresse, ne trouverait meilleur épilogue», a souligné Henri Germain Yombo. Avant de lancer un appel aux pouvoirs publics, aux mécènes et aux promoteurs culturels de donner âme et vie à la culture congolaise, notamment aux arts et aux lettres, à travers un soutien inconditionnel.
Ceci dit, après le dévoilement de la liste des lauréats par le président du jury, Amour Sauveur, sous l’œil vigilant d’un huissier de justice, le tout ponctué des sonorités des intermèdes musicales des groupes comme Ben musica, Obéitan Ngoulayo, Kingoli authentique et Amaya, ont été primés: Sculpture: les ateliers Sahm (Brazzaville); Peinture: Koudiedie Mampassi Marcel; Mode: Bréchie Ntadi; Théâtre: Raïssa Nzitoukoulou; Littérature: Alima Madina; Cinéma: Sorel Boulingui; Musique: Makalba Malesheke; Promotion culturelle: Espace Yaro, à Pointe-Noire; Prix spécial du jury: Niesseke Jules Chigard (ex-membre de l’orchestre Patrouille des stars authentique); Prix de reconnaissance: Ganga Edo (octogénaire, co-fondateur du mythique orchestre Les Bantous de la capitale); Prix spécial Sanzas de Mfoa: Bienvenu Okiemy.  
Remerciant les lauréats et le manager des Sanzas de Mfoa, le ministre de la culture et des arts a, dans son mot de circonstance, invité les artistes à jouir du fruit de leur travail, en faisant de telle sorte que leurs œuvres soient protégées.  
Signalons que le concept Sanzas de Mfoa va changer d’appellation, à partir de l’année prochaine. Aussi, la 10e édition de la Nuit du Congo à…, organisée par G.p.y, se tiendra le 31 décembre 2016, à Paris, en France.       

Pascal BIOZI KIMINOU