Coup d'oeil en biais

Politisation des dons ?

Note utilisateur:  / 0

Certains partis politiques, ou leurs responsables, ont décidé de contribuer à l’effort de guerre contre le Covid-19, en mettant en exergue leur effigie ou le logo de leur formation politique quand ils apportent des dons aux nécessiteux en cette période de crise sanitaire. Cette façon de faire ne fait pas l’unanimité. Certains pensent que c’est de «l’opportunisme politique »: «Nos hommes politiques ne perdent pas le sens des affaires. Tous les moyens sont bons pour tirer la couverture à soi et se faire remarquer».

 

Un homme malade abandonné à son triste sort dans une brouette

Note utilisateur:  / 0

Les habitants des environs du Centre national de radio et télévision (CNRTV) à Nkombo-Matari ont été surpris de découvrir l’autre jour, aux premières heures de la matinée, un homme d’environ 50 ans abandonné dans la rue. Placé dans une brouette, il était souffrant. Une enquête a été ouverte par la police judiciaire pour retrouver ses proches.

 

Il essaye trois masques avant de s’acheter le quatrième

Note utilisateur:  / 0

La scène se passe au bord d’une rue bruyante à Brazzaville. Pour acheter un masque, un client en a essayé trois pour finalement s’acheter le quatrième et cela, avec la complicité passive du marchand. Or, le risque est grand de contaminer d’autres clients si le premier est porteur du Covid-19. Le mieux, c’est de prendre toujours le soin de laver son masque avant de le porter, s’il est lavable.

Un fœtus découvert dans un bac à ordures à côté du Camp Clairon à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

Les environs du Camp Clairon viennent de défrayer la chronique. Un fœtus y a été découvert le jeudi 21 mai 2020 dans un bac à ordures de la société Averda. Enfoui dans des détritus ménagers, c’est une femme qui a fait cette découverte macabre. Le fœtus est mort certainement par avortement. Un corbillard l’a récupéré et déposé à la morgue municipale. Une enquête permettra d’appréhender l’auteur de cet homicide et d’en savoir un peu plus sur les mobiles de cet acte criminel.

 

Des produits avariés saisis et incinérés à Mokéko

Note utilisateur:  / 0

Il y a toujours des gens qui, insouciants de la santé des autres, mettent sur le marché des aliments impropres à la consommation humaine. En fin de semaine dernière par exemple, les agents du ministère du Commerce de Ouesso ont saisi 90 cartons de produits carnés périmés dans une chambre froide de la ville. Le service de la répression de la fraude a procédé à l’incinération de ces produits dans une localité à quelques encablures de Mokéko.

Informations supplémentaires