Coup d'oeil en biais

Un camion grumier tue un homme à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0

Une fois de plus, un camion grumier provoque un drame en traversant la ville de Pointe-Noire. C’était le lundi 6 juin dernier, à hauteur des arrêts ‘’Le Manguier’’ et ‘’Le Relais’’ à Siafounou, un quartier de Mongo-Mpoukou, le cinquième arrondissement de la capitale économique congolaise. En provenance de l’hinterland, le conducteur du grumier, ayant perdu le contrôle, a fini sa course sur deux minibus de transport en commun en stationnement. Bilan : un mort, l’un des chauffeurs du minibus, et d’importants dégâts matériels. On ne le dira jamais assez, la traversée de la ville par les camions grumiers constitue un danger pour les citadins.

 

Evasion spectaculaire d’un détenu à l’hôpital de Dolisie

Note utilisateur:  / 0

Un détenu de 50 ans, malade et conduit à l’hôpital de Dolisie pour des soins médicaux, était en attente de jugement. Mais il y a de fortes chances qu’il ne rejoigne pas de sitôt sa cellule de la prison centrale du chef-lieu du département du Niari. Et pour cause, il a disparu dans la nature. Dans certains milieux de la ville, on soupçonne que l’évadé a bénéficié de complicité pour s’offrir cet exploit.

 

Brazzaville: «Bantsimba travaille»

Note utilisateur:  / 1

Certains Brazzavillois sont très contents du nouveau maire, Dieudonné Bantsimba. Pour eux, il fait déjà la différence. Prenant à peine ses fonctions, il s’est lancé dans le travail de salubrité public et de réfection de quelques routes goudronnées, notamment le tronçon de route situé entre l’immeuble du ministère de l’Intérieur dont les travaux sont en arrêt et l’Institut français du Congo, à Bacongo, abandonné depuis plusieurs mois, et le tronçon de route allant du passage à niveau à la station Total, sur l’avenue Loutassi (Moungali). La circulation y sera réhabilitée, à la grande satisfaction des automobilistes. Il y a aussi les travaux sur le prolongement de l’avenue Gascogne à Nganguoni en allant vers le quartier Kinsoundi, à Makélékélé. Mais d’autres routes en constante dégradation attendent la «thérapie bantsimbaenne».

 

COVID-19 : A toute vitesse

Note utilisateur:  / 0

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la sortie de l’auberge chez nous avec le nouveau coronavirus n’est pas pour demain. En effet, chaque jour qui passe apporte son lot de chiffres effrayants. Au matin du 6 juillet, à l’issue de la réunion de la Coordination nationale de gestion de la pandémie, le pays a déclaré 1662 cas positifs, dont 500 cas guéris et 42 décès. Le soir du même jour, le rapport de la situation publié par le ministère de la Santé enregistrait 1757 cas, dont 525 guéris et 44 décès, 1188 cas actifs pris en charge. Enfin au 7 juillet, le pays a franchi la barre de 1800 cas positifs, précisément 1821 personnes infectées, dont 3 décès supplémentaires enregistrés (ce qui porte à 47 le nombre de malades ayant succombé au COVID-19). 1249 cas actifs sont actuellement pris en charge. Peut-être qu’au moment où ces lignes sont écrites, les chiffres ont évolué !

Oyo, «chef-lieu de la Cuvette» !

Note utilisateur:  / 0

L’hebdomadaire international Jeune Afrique traite régulièrement l’actualité congolaise. Mais il donne parfois l’impression de ne pas en connaître beaucoup sur le Congo. Dans un récent article, il a présenté Oyo comme étant le chef-lieu de la Cuvette.

Informations supplémentaires