Coup d'oeil en biais

Un ressortissant chinois s’est tué dans un accident à Voula

Note utilisateur:  / 0

L’accident s’est produit, mercredi 5 octobre 2011, vers 12h, sur la route nationale n°1, précisément à Voula, un village situé à près de 13 km de Kinkala, le chef-lieu du département du Pool. Un camion de travaux publics d’une société chinoise, transportant du gravier destiné aux travaux de construction de la résidence présidentielle, à Kinkala, dans le cadre de la municipalisation accélérée du département du Pool, s’est renversé. Au volant se trouvait un Chinois, qui aurait demandé au chauffeur titulaire, un Congolais, de lui permettre aussi de conduire. Arrivé à une certaine distance, le Congolais aurait donc cédé le volant à son compagnon de route. Mais,  le Chinois a raté d’aborder un virage à Voula, par excès de vitesse, provoquant la chute du camion. Il est mort sur-le-champ. Son corps a été, d’abord, conduit à l’hôpital de Kinkala, avant d’être transféré à la morgue municipale de Brazzaville. Le Congolais, quant à lui, blessé légèrement, s’en est, néanmoins, bien tiré d’affaires.

Braquage de la station d’essence située en face de Saint-Kisito, à Makélékélé

Note utilisateur:  / 0

Les braqueurs sont repassés à l’attaque, à Makélékélé, le premier arrondissement de Brazzaville. Opérant à visage découvert, quatre malfrats ont, en effet, fait irruption, mercredi 5 octobre 2011, vers 19h, à la station service située en face de la paroisse catholique Saint-Kisito, sur l’avenue de l’Union africaine. Deux sont entrés dans la boutique où ils ont, rapidement, maîtrisé le gérant, tandis que les deux autres étaient postés dehors, pour donner l’alerte en cas de… et pour maîtriser les clients. Après avoir ravi la recette de la journée, le commando est monté à bord d’un taxi, non sans avoir tiré des coups de feu en l’air, et a disparu sans être inquiété. Les agents de la station, les clients qui attendaient d’être servis et les passants  étaient là, ébahis. Tout s’est passé comme dans un film. En tout cas, la force publique a du pain sur la planche, pour pister ces bandits qui se passent comme de simples civils, alors qu’ils ont des armes dissimulées.

Concertation pour la revalorisation de la profession d’enseignant (C.r.p.e) : Alerte des enseignants au gouvernement de la République

Note utilisateur:  / 0

Réunis à titre extraordinaire,     à Brazzaville, le vendredi 30 septembre 2011, les membres du bureau exécutif national de la plateforme syndicale autonome des travailleurs de l’enseignement, la Concertation pour la revalorisation de la profession d’enseignant (C.r.p.e), ont fait le point du suivi des dossiers des enseignants restés en cours de traitement au Ministère de la fonction publique et celui des finances, à la date de la levée de la dernière grève, le 12 mars 2011. Il s’agit des dossiers relatifs:

Lire la suite...

Un chauffeur trahi par son téléphone portable cause un accident

Note utilisateur:  / 0

A cause de l’imprudence du chauffeur, un pick-up, de marque Toyota, a terminé sa course sur un talus, après avoir fait tonneau. L’accident s’est produit, mercredi 28 septembre 2011, sur une voie non bitumée, à 2 km de Liouessé, un village du département de la Cuvette. Le véhicule, parti de Ouesso, chef-lieu du département de la Sangha, en direction de Brazzaville, roulait en tête d’un cortège de quatre véhicules. Mais, conversant avec quelqu’un, par téléphone portable, le chauffeur a été surpris de se retrouver devant des nids-de-poules qu’il n’a pu éviter. Le véhicule a, finalement, terminé sa course sur un talus et fait tonneau. Il n’y aurait pas eu de perte humaine, sinon que des blessés légers.

Le sourire, bientôt, pour les ex-agents de l’ex-O.n.p.t

Note utilisateur:  / 0

Après plusieurs années de négociations avec le gouvernement, qui alternaient avec les concerts tonitruants de casseroles et de longues périodes d’attente, les ex-agents de l’ex-O.n.p.t (Office national des postes et télécommunications) peuvent, maintenant, afficher le sourire. Il y a quelques semaines, un accord avait été signé avec le gouvernement, pour le paiement de leurs droits. Et maintenant, ils vont pouvoir toucher leurs dus. Ils sont, au total, 2.341 travailleurs licenciés, s’étant retrouvés au chômage, sans une quelconque assistance, et ce pendant des années, après la dissolution de l’O.n.p.t, qui avait donné naissance à deux nouvelles sociétés, la Sopeco (pour la poste) et la Sotelco (pour les télécommunications). Le plan social conclu par le gouvernement avec les syndicats des travailleurs concernés est en voie d’être mis en œuvre. Les syndicalistes, le sourire aux lèvres, sont allés, vendredi 30 septembre 2011, l’annoncer, eux-mêmes, au ministre des postes des  télécommunications et des nouvelles technologies, Thierry Lézin Moungalla. Selon ce plan, le versement se fera, de manière graduelle, en 2011, 2012 et 2013. Cette année, il leur sera versé dix milliards de francs Cfa, mais les concernés ne se sont pas encore vu notifier, individuellement, le montant de leurs droits. Cela ne saurait tarder. Comme quoi, mieux vaut tard que jamais.

Informations supplémentaires