Coup d'oeil en biais

L’insécurité en recrudescence!

Note utilisateur:  / 0

L’insécurité, on en parlera toujours à Brazzaville où le phénomène ‘’bébés-noirs’’ est inarrêtable. La semaine dernière au quartier Kibouendé, à Mfilou-Ngamaba (7e arrondissement), un garçon est tombé dans un guet-apens de jeunes munis d’armes blanches, la nuit. Il n’a dû son salut qu’à l’intervention des passants qui les ont pris en chasse. Bravo à la population qui a eu un élan de solidarité en défendant un compatriote pris en tenaille!

Le Conseil supérieur de la liberté de communication condamne, ils s’en foutent…

Note utilisateur:  / 0

Sont-ils en campagne électorale ? «Evidemment non!», rétorquent-ils lorsqu’on leur pose cette question. Mais ils sollicitent largement les milieux jeunes ces derniers temps. La semaine passée encore, une association disant être apolitique était en face des jeunes. Elle a déroulé une banderole large comme ça, frappée du portrait géant d’un supposé candidat à l’élection présidentielle de 2021. Le Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC) a beau dénoncé «une campagne déguisée», certaines associations et partis politiques s’en foutent. Le chien aboie, la caravane passe quoi !

BEPC 2020 : Une candidate accouche d’un bébé pendant et termine l’examen

Note utilisateur:  / 0

L’histoire a été vécue le mercredi 5 août 2020 à Ewo, dans le département de la Cuvette-ouest. Alooé, élève en classe de troisième et candidate au Brevet d’études du premier cycle (BEPC) a donné naissance à un bébé de sexe féminin pendant l’examen et a réussi à finir sa composition des épreuves de français et de sciences physiques. Elle qui était enceinte depuis des mois était loin de s’imaginer que les épreuves du BEPC session d’août 2020 allaient marquer sa vie et l’histoire des examens officiels au Congo.

 

Encore des morts sur la route du Mayombe

Note utilisateur:  / 0

Sur la route lourde Pointe-Noire-Brazzaville, on y roule bien mais attention. Un grave accident de circulation s’y est produit en fin de semaine dernière dans le Mayombe, et du sang a coulé. Il s’agit d’un véhicule de service de la société Energie électrique du Congo (E2C), agence de Madingou (département de la Bouenza), qui s’est retrouvée les quatre roues en l’air en abordant une courbe, juste avant la montagne. Trois personnes y ont perdu la vie, en plus de quelques blessés, selon une source. Il a fallu des précautions pour les extirper de la carcasse.

Pokola, un foyer de contagion de la COVID-19 qui s’ignorait

Note utilisateur:  / 0

Le Comité national technique de la riposte à la COVID-19 cartographie les zones où l’on trouve les personnes testées positives. Le département de la Sangha était considéré jusqu’ici parmi les moins touchés avec un cas seulement. Mais dans sa toute dernière communication sur la situation épidémiologique, le Comité fait état de 51 nouveaux cas de contamination dans ce département, particulièrement dans la localité de Pokola qui est maintenant déclarée «foyer épidémique». Cette information est renversante, tant les habitants de cette ville n’arrivent pas à y croire.

 

Informations supplémentaires