Pagaille dans le transport en commun: le mutisme de l’Etat dénoncé

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Pour faire face à la réduction du nombre de passagers, certains chauffeurs et contrôleurs de bus ont décidé d’ajouter 100 ou 150 francs CFA sur chaque trajet. Alors, pour plusieurs usagers des transports en commun, c’est la croix et la bannière pour avoir un bus au tarif normal. A défaut de pratiquer la marche pour réduire d’abord eux-mêmes la distance à parcourir, ils se sentent obligés de dépenser la somme exigée. Nombreux dénoncent le mutisme du Gouvernement face à leurs préoccupations. Aux dernières nouvelles, une réunion serait prévue entre le Gouvernement et les syndicats des transporteurs en commun.

 

Informations supplémentaires